Montage de sauterelle évolution de la Fred’s Hopper


ephemere
trichoptere
hymenoptere
diptere
plecoptere
terrestre
poisson
crustace
autre proie


mouche seche

emergente

mouche noyee

nymphe

streamer

leurre de surface

8, 10, 12, 14

Difficulté

(difficile)



Materiaux de montage :

  • hameçon 4 à  14, (du 10 sur les photos pour les sauterelles couleur chair, du 12 pour les jaunes), j’utilise des LPH 2302 (hampe longue), mais ça pourrait être un TIEMCO 100, un TIEMCO 5263 …
  • corps en mousse 4 mm d’épaisseur, bicolore (pour ma part, mousse couleur tan/jaune ou tan/chair). Le corps est constitué d’une bande de 5  mm de large, d’une épaisseur de 4 mm, et d’une longueur pour que la tête dépasse un peu coté anneau, et dépasse d’un peu plus coté abdomen.
  • soie de montage 3/0 (il faut du solide pour fixer tout ça)
  • ailes en plumes diverses (faisan, canard sarcelle …), scotchées et traitées au softex, puis découpées au ciseau
  • pattes en silly legs, rubber legs … couleur olive tacheté ensuite de noir. ou jaune tacheté de marron,
  • marqueurs PRISMA COLOR marron, tan,  caca d’oie 🙂
  • colle zap a grap ou superglue
  • marqueur marron pour les yeux


Amélioration de la Fred’s Hopper

C’est l’ouverture de la pêche en France dans moins de 2 semaines. La saison de pêche 2012 va bientôt commencer sur ma Nive. Avec toujours au programme la préparation d’un trip pêche cet été dans le Montana. Je monte donc des mouches pour pêcher ici, dans ma Nive au Pays Basque, et découvre également le montage de modèles destinés à  la YellowStone, la Madison et autres Slough creek, dans le Montana et l’Idaho. J’ai quelque peu amélioré le montage de ma Fred’s Hopper en perfectionnant la silhouette avec des pattes arrières plus réalistes et des ailes moins à  plat, plus en forme de toit comme chez la vraie sauterelle.

photo-montage-sauterelle-evolution-fred-hopper-pattern-foam-hopper-12.jpg

Ayant reçu un lot de plaques de mousse direct du Montana avec le magasin spécialisé HOPPERS FISHING, je dispose des couleurs qui me plaisent bien, notamment avec des plaques bicolores couleur tan sur le dessus, jaune d’or ou couleur chair pour le dessous.

photo-montage-sauterelle-evolution-fred-hopper-pattern-foam-hopper-13.jpget leurs copines en jaune

photo-montage-sauterelle-evolution-fred-hopper-pattern-foam-hopper-4.jpg

photo-montage-sauterelle-evolution-fred-hopper-pattern-foam-hopper-5.jpg

 

photo-montage-sauterelle-evolution-fred-hopper-pattern-foam-hopper-10.jpg

même modèle mais dominante jaune

photo-montage-sauterelle-evolution-fred-hopper-pattern-foam-hopper-3.jpg

La Fred’s Hopper évolution jaune vue de dessous …

photo-montage-sauterelle-evolution-fred-hopper-pattern-foam-hopper-8.jpg

Consignes de montage de ma sauterelle

NB : je prépare au préalable une série de corps au ciseau (voir forme sur modèle “vue en dessous”, avec une fente de 2 mm au centre, faite au cutter, lame de rasoir , mais sans aller jusqu’au bout de l’abdomen, ni au bout de la tête…),  ainsi qu’une série d’ailes, dont je colle l’extrémité pour la positionner en toit, et qu’une paire de cuisses par sauterelle.

Préparation des cuisses des sauterelles :  faire chauffer l’huile dans la poêle. Quand l’huile est chaude .… pardon … elles sont faites avec une fine lame de mousse bicolore triangulaire (la même plaque que pour le corps) , à  laquelle je noue du rubber leg, le noeud étant ensuite consolidé à  la glue :

photo-montage-sauterelle-evolution-fred-hopper-pattern-foam-hopper-6.jpg

    • amener la soie de montage de l’anneau, jusqu’à  avant la courbure
    • revenir jusqu’à  5 mm de l’anneau, laisser la soie en attente
    • passez de la colle sur la hampe ligaturée
    • rapidement placer un corps fendu
    • fixer le corps par 3 ou 4 tours bien serrés (merci la soie 3/0)
    • passer la soie par le dessus du corps vers la fin de la hampe, avant l’anneau, et refaire 2 tours bien serrés, la tête se relève automatiquement
    • je la relève un peu plus par quelques tours de soie de plus en plus proches de sa fixation sur la hampe de l’hameçon
    • je refais 2 ou 3 tours au même endroit que la première fixation
    • je fixe les pattes avant (une de chaque coté)
    • je reviens en arrière vers la première fixation,par le haut (sera caché par l’aile), et effectue 1 tours bien serré avant de fixer l’une puis l’autre cuisse
    • je passe un trait de glue sur la ligature
photo-montage-sauterelle-evolution-fred-hopper-pattern-foam-hopper-17.jpg
  • je mets quelques fibres brillantes qui dépasseront un peu de l’abdomen
  • tailler l’aile à  la taille voulue (doit commencer derrière la tête, plus proche que sur la photo … décidément !)
  • la fixer au niveau de la deuxième fixation corps/hampe
  • je fais un whip finish sur le même emplacement, en serrant au max, mais ce n’est pas aisé car il est loin de l’anneau
  • un coup de marqueur olive/caca d’oie sur la ligature avant de passer cette fixation au zap a grap, dessus et dessous, ainsi que la fixation la plus vers la tête (pas trop, une gouttelette suffit et va diffuser à  travers la ligature
  • je coupe la soie (après le passage du marqueur, j’ai déjà  eu de mauvaises surprises en dénouant par mégarde un whip finish à  cause du passage répété du marqueur
  • j’adoucie les angles de la tête au ciseau, pour se rapprocher de la réalité
  • je customize ensuite l’abdomen, les cuisses et la tête avec mes marqueurs. Sur le modèle jaune, j’ai peu customisé, mais j’attends d’voir l’inspiration. JE pense passer un peu de marqueur marron ou tan vers le haut du corps, et avoir quelques tà¢ches plus discrètes sur le bas de l’abdomen
  • je fais deux yeux avec une aiguille et une mini-goutte de vernis noir, mais sur ces modèles je me suis contenté d’un gros point au marqueur permanent
photo-montage-sauterelle-evolution-fred-hopper-pattern-foam-hopper-16.jpg
  • mouche finie … ouf.
  • comme c’est une mouché réaliste, je fais gaffe car elle peut désormais sauter et s’échapper …
photo-montage-sauterelle-evolution-fred-hopper-pattern-foam-hopper-9.jpg
[Total : 5    Moyenne : 2.8/5]

2 réponses

  1. Marc dit :

    Bonjour Fred,
    elles sont très réussies tes sauterelles, bravo! Elles promettent de bons gros gobages, bien gras!!
    Merci au passage pour tous les détails lés au montage de ces bébêtes. A+

  2. fred dit :

    @MArc “…de bons gros gobages, bien gras…” c’est un bon résumé de mes espoirs dans le Montana !!
    je ne m’interdis pas d’essayer cet été sur une petite Nive, par vent fort en pleine journée. Les panthères des Nives doivent aussi croquer des sauterelles de temps en temps, non ? En plus, d’un point de vue plaisir de montage, c’est agréable de manipuler des matérieux différents, des silhouettes qui sortent en peu des éphémères et sedges.
    a+ !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus peche a la mouche interessants...

En continuant sur la-peche-a-la-mouche.com, vous acceptez l’utilisation des mouches-cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OK" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer