Un sedge cul de bécasse, parachute pour les coups du soir


ephemere
trichoptere
hymenoptere
diptere
plecoptere
terrestre
poisson
crustace
autre proie


mouche seche

emergente

mouche noyee

nymphe

streamer

leurre de surface

12, 14, 16, 18

Difficulté

(un peu technique)



Materiaux de montage :

  • Corps en quill de vautour
  • Ailes en cul de bécasse (2 plumes)
  • hameçon klinkhammer ou autre, 18 pour ma part, mais il équivaut à  un 12 classique. A monter donc dans des tailles 16 à  12. La mouche sur la photo est montée sur un hameçon klinkhammer Extreme de Partridge of redditch. Un hameçon assez incroyable, très agressif. Peut poser problème si les truites aspirent la mouche car il possède une large ouverture et peu être perçu par a truite. C’est par contre un hameçon qui ne doit pas pouvoir sortir de la gueule de la truite sans accrocher les lèvres.
  • parachute en ce que vous voulez (fibre synthétique, cul de canard, poil de cervidé …), de couleur blanche a priori
  • colerette sur parachute en coq rouille, gris ou autre (rouille pour ma part)
  • thorax léger en dubbing mélangé marron, naturel, rouille
  • soie rouille ou marron


Il fait de plus en plus noir au coup du soir … c’est marrant ! 😉 En plus,  j’y vois de moins en moins au crépuscule. Donc montage parachute pour ma collection juin 2009. J’ai donc monté une série de sedges parachutes qui me faciliteront la vie la vue !

Ce montage n’est pas trop délicat. La seule difficulté technique pourrait venir du montage parachute, bien que mes gros doigts s’en sortent à  peu près. L’autre difficulté vient de l’approvisionnement en cul de bécasse. Pour ma part, j’ai un réseau de bienfaiteurs-chasseurs qui me fournissent tout ce qu’il faut.

Consignes de montage

  1. amener la soie de montage jusqu’avant la courbure
  2. fixer puis tourner un quill de vautour, ou autre,  sur les 2/3 de hampe
  3. fixer le quill
  4. placer sur le dessus de la hampe, et par son milieu, une mèche de fibres synthétiques, la renforcer à  sa base par quelques tours de soie
  5. fixer un hackle de coq à  la base du parachute
  6. tourner le hackle 3 ou 4 tours
  7. fixer le hackle, couper l’excédent
  8. poisser la soie
  9. y faire adhérer un peu de dubbing sans bourre
  10. tourner le dubbing sous le hackle pour faire un petit thorax
  11. faire une tête en soie, vernir
  12. ébouriffer le thorax avec une aiguille, tailler le parachute (pas trop haut)

Mouche de pêche - photo de sedge cul de becasse parachute

[Total : 5    Moyenne : 4.4/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...