Mon ouverture 2015 : premières impressions

Plusieurs mois que j’attends ce samedi. A double titre d’ailleurs. Deux événements majeurs vont en effet jalonner cette journée : mes premiers pas sur les berges de la Nive pour renouer avec la pêche à la mouche d’une part, et … une équipe de France de rugby qui redécouvre le french flair.
Je ne m’étendrai pas trop longtemps sur cette défaite à Twickenham, lourde mais remplie d’espoir. Un match magnifique, avec, cerise sur le gâteau, une belle prestation de Scott Spedding, arrière fétiche de l’Aviron Bayonnais, … et pêcheur de surcroît.
Et bien Nico et moi firent comme l’Equipe de France : une bredouille nette. A la grande différence que les bleus perdirent non sans avoir assuré un feu d’artifice d’essais.
Nous sommes en tout début d’une saison pour l’instant fraîche. Nous ne rejoindrons la Nive qu’à 13h15, soit au bon moment de la journée pour espérer voir les premières émergences de la saison, probablement sur olives ou march brown. Si nous sommes chanceux, nous pourrions avoir 2 ou 3 heures d’activité. De toute façon, il nous faudra arrêter à 16h30 maxi pour pouvoir rejoindre Guethary et y siroter un armagnac à coté de la cheminée, et devant le Crunch.

selfish-ouverture-peche-2015
Le temps est un peu frais, manque 2 degrés selon Nico. Il doit faire 9 ou 10 °C sur ce premier spot à Louhossoa. Le temps est gris, le ciel bas, et il bruine un peu. A notre grande surprise, pas de pêcheurs sur ce secteur “kill as you want“. Nous n’en verrons pas plus sur la partie no kill d’ailleurs. La Grande Nive est un peu haute, 1.04 m d’eau à Osses, mais les eaux ne sont pas trop “de neige”, à peine un peu grises, mais pas suffisamment pour compromettre une session pêche à la mouche. La végétation n’a pas encore revêtu ses habits de printemps. Peu de bourgeons, encore moins de feuilles sur la majorité des arbres. Nous sommes quand même plein d’espoirs.
Arrivés sur la fin d’un grand lisse, nous nous installons pour scruter les veines d’eau à la recherche des premières éclosions.
grande-nive-21mars2015-004

Une là-bas ! Oui, une autre là … et là … et ici !!!

Quelques olives et march brown descendent le courant. Mais malgré ma confiance frisant la méthode Coué, nous capitulerons sur ce spot au bout d’une heure d’attente, non sans avoir essayé, en vain, de pêcher l’eau sur les veines contre la berge en toute fin du lisse.
Direction l’amont, plein milieu du grand parcours no kill.

grande-nive-21mars2015-1
Arrivé sur la berge choisie, gobage devant, gobage en aval … il y a de l’activité sur cette zone. Pas mal d’olives et quelques march brown montrent le bout de leurs antennes, les truites le bout de leur museau.
Nous pêcherons durant 1 heure, sans succès. Quelques gobages, soit, mais sporadiques, et pour ma part, hors de portée, car collés contre la rive opposée. De moins en moins d’insectes, et quasiment plus à 16h. Nous avons loupé le coche.

grande-nive-21mars2015-002
Retour sur la côte … Allons voir si les bleus émergent enfin !

[Total : 7    Moyenne : 4.1/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...

En continuant sur la-peche-a-la-mouche.com, vous acceptez l’utilisation des mouches-cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OK" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer