Ma mouche-popper : la crease fly


ephemere
trichoptere
hymenoptere
diptere
plecoptere
terrestre
poisson
crustace
autre proie


mouche seche

emergente

mouche noyee

nymphe

streamer

leurre de surface

4/0, 2/0, 0, 2, 4

Difficulté

(difficile)



Materiaux de montage :


[Total : 2    Moyenne : 4.5/5]

Certainement une mouche  de surface idéale pour le bar …

Inventée par un américain, Joe BLADO’S. Peu rencontrée en France, et pourtant !! une merveille pour le bar, ou pour le black-bass, le brochet (attention aux dents), la perche … bref, tous les carnassiers. Les big gamers d’entre vous pourront en monter pour le sailfish, la coryphène … Concept simple : un streamer recouvert d’une silhouette de mousse flottante rabattue, peinte aux marqueurs, et epoxiée.

  • Cette mouche se lance curieusement très bien (légère), et ce malgré la prise au vent de sa gorge profonde …
  • Elle est très stable (l’hameçon joue le rôle de quille)
  • elle travaille comme un popper, possède un bon rapport volume/bruit
  • elle est par contre fragile : elle n’apprécie pas du tout les chocs sur les branches, les galets … lors des lancers arrière

Passez sur la suite pour en voir quelques exemplaires … et en savoir plus …

Quelques points délicats au montage de la crease fly

Le choix des bons matériaux de montage est essentiel (la mousse pour le corps, la glue, l’epoxy). Je commande tout ça sur Pecheur.com, ezflyfish.com, ou aux Etats-Unis chez Bearsden par exemple.

 

Montage de la crease fly

  • Hameçon dans l’étau, position classique
  • commencer par faire un corps en fil de montage
  • assembler des fibres synthétiques et du bucktail blanc comme pour un streamer, mais noué sur le quart arrière au lieu de le faire sur l’avant de l’hameçon
  • passer le corps en soie à la superglue
  • plier la forme en mousse à sa position finale sur l’hameçon, en serrant sur la hampe tout en ne serrant pas trop le dos qui doit rester rond et “gonflé” – tenir le temps qu’il faut, quelques secondes
  • passer le dos au marqueurs or, olive (pour la crease fly éperlan), adapter à la tonalité choisie
  • frotter plusieurs fois le doigt sur le dos pour mélanger et donner son aspect au dos, estomper sur les flancs
  • placer les yeux en epoxy autocollants
  • préparer une epoxy 5 min, en mettre un peu sur tout le corps, et tourner 5 min le temps que l’epoxy prenne
  • mouche terminée

Forme de la mousse

  • je vous avoue que j’ai tâtonné au début avant de trouver la bonne forme. Inspirez-vous de ce patron en noir, dessinez-vous votre  patron dans du carton, testez, adaptez à la taille de vos hameçons, et découpez au ciseau en vous guidant du patron. La fente sur la queue est peut-être un peu plus large sur mon modèle original.
  • Vous trouvez des outils pour faire ça plus vite, mais avec de la mousse dotée d’une pellicule plastifiée sur une face, je ne connais pas le résultat.

crease fly foam pattern

 

Antiherbe sur la crease fly

  • pour faire l’antiherbe, il y a une astuce pour le nouer solidement sur la hampe, avant de mettre la mousse bien sûr, et si possible avant de faire la queue.
  • Prenez 50 cm de nylon. faites une grande boucle qui se rejoint sur le dos de l’hameçon.
  • Cette grande boucle vous laisse la place pour passer votre porte-bobine pour nouer les 2 brins de nylon sur le dos de l’hameçon.
  • Une fois suffisamment noués, tirer sur l’une des extrémités pour refermer la boucle.
  • Couper l’excédent.
  • Coller à la superglue

Quelques photos de la collection

ma crease fly préférée : coloris éperlan, spéciale pour le bar (la louvine),

mouche-popper-crease-fly-1 :


Un autre type de mouche pour l’instant sans nom générique (j’y travaille). Un streamer avec une tête en mousse. Comportement de slider (dans la peau de l’eau, discret). Ci-bas, une sorte de coloris black-bass :

un tentative de crease fly sardine. Incompatibilité entre la mousse utilisée et l’epoxy : ça fait des bulles ! Autre souci en ce moment : après coloriage avec mes marqueurs bleus (permanents pourtant) la couleur bleue disparait à  l’epoxy (les autres -verts, noirs-) restent. Je vais m’en acheter d’autres marqueurs bleus. Au fait : les poissons s’en foutent !

Mon coloris préféré : la crease fly et la tête de mousse coloris perche : une réussite? Marqueurs or, verts, bronze, noir, rouge




Regardez-moi cette dégaine ! Une vraie perche !

Des tentatives autour du coloris sardine. Les têtes de mousse me semblent pas mal. J’attends de les confirmer in vivo.

Ou trouver du matos “top” pour monter vos mouches pour la mer ?

chez Pecheur.com, bien sûr,

 

mais aussi :

 

BEARSDEN.COM : The place ! Super matos, super prix, super services.

J’y trouve les mousses pour crease fly, les matériaux pour streamers, les hameçons mer, les plaques de sili skin pour les gummy minnows. Les tarifs sont très intéressants. Les délais courts (1 semaine pour une enveloppe plate). Le site eCommerce n’est pas le plus beau du Monde, un peu compliqué (commander plusieurs exemplaires d’un article), mais vous pouvez y aller, ce sont des gens très sérieux.(Sarah est très réactive. Je ne sais si elle parle français, par contre). Aller sur le site …

2 réponses

  1. Mouchabar dit :

    Bonsoir
    Merci pour les infos sur cette Crease fly ; chez Bearsden, est-ce bien la “Thin fly foam” qu’il faut utiliser ?
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...