Débuter la pêche à  la mouche : quelques conseils

Nous sommes nombreux à  avoir commencé notre cursus de pêcheur “en bas de l’échelle” à  pêcher le vairon, le goujon et autres fritures. Puis ce fut la pêche au coup : gardons, ablettes …. Puis la pêche au toc avec les premières truites. On ne parlait pas de no kill à  l’époque …

Puis d’autres pêches … Et finalement, tout ceci me mena à  la pêche à  la mouche. Je pense que ce cursus est indispensable pour acquérir un sens de l’eau, et les gestes fondamentaux qui feront de vous un pêcheur capable de s’adapter à  toutes les techniques de pêche. Notamment à  ce qui peut être considéré comme un aboutissement : la pêche à  la mouche.

Donc conseil N°1 : ne pas débuter par la pêche au fouet, et se faire les mains sur des pêches plus fondamentales, a minima la pêche au toc, la pêche au coup … Ce fut le cas du petit Louis ci-dessus… Les conseils qui suivent aideront je l’espère les nombreux débutants qui lisent la-peche-a-la-mouche.com … Pour compléter cet article, va voir cette page complète, avec les mouches à privilégier, la sélection des articles pour le débutant … une page pour débuter la pêche à la mouche sans se prendre le chou.

Conseils liés au matériel de pêche à  la mouche …

tout de suite investir dans du matériel de qualité, sous peine d’être dégoûté :

  • une canne de 9 pieds soie de 5 en 4 brins pas trop molle, sa nervosité facilitera l’apprentissage du lancer
  • une soie synthétique de qualité (marques connues)
  • un moulinet basique à  petit prix, le moulinet est à  mon sens un élément peu important : c’est simplement une réserve pour la soie. Il doit surtout bien équilibrer la canne.
  • un bas de ligne en tissé, favorable à  la flottaison du bas de ligne, facile à  compléter d’une pointe
  • JMC propose un bon ensemble pour débuter : à voir sur pecheur.com
  • un gilet comme le  Diplomat de JMC, vraiment pas cher (à voir sur pecheur.com) avec le minimum, équipé des indispensables accrochés avec des boutons de service : pince à  clamper (décrocher le poisson), coupe ongle, graisse pour la flottaison de la ponte et de la mouche
  • des waders pas chers (à voir sur pecheur.com), avec des chaussures de wading équipées de semelles en feutre avec clous à ajouter, et qui tiennent bien la cheville (à voir sur pecheur.com)
  • des lunettes polarisantes pas cher mais de qualité (à voir sur pecheur.com)
  • le plus : un appareil photo étanche en guise de panier en osier 😉

Conseils liés à  l’apprentissage de la pêche à  la mouche

apprentissage du lancer à  la mouche :

  • idéalement, rejoindre une école de pêche à  la mouche, ou passer quelques moments avec un guide de pêche à  la mouche patient avec le débutants
  • faire comme moi et commencer dans un pré
  • ne pas faire comme moi à  essayer de lancer loin sur ce pré, ça ne sert à  rien dans un premier temps

premières parties :

  • le meilleur apprentissage est la pêche en ruisseau, à  courte distance, en remontant le ruisseau et en posant sa mouche de ci delà , avec peu de soie sortie … la pêche à  bénir … (choisir un ruisseau avec pas trop de végétation rivulaire, peu d’arbres … ça vous évitera de laisser trop de mouches dans les arbres
  • les truites de ruisseau sont moins exigeantes et rapidement, le débutant touchera ses premiers poissons
  • petit à  petit, sortir plus de soie, et s’habituer à  la gestion de la soie sortie et du bas de ligne
  • et rejoindre des rivières plus larges quand ce premier apprentissage est intégré
  • bien pratiquer le lancer courbe, souvent la clé pour bien présenter sa mouche

Conseils liés à  la pratique de la pêche à  la mouche

  • la discrétion est plus importante que la qualité du lancer : se fondre dans la végétation des rives, avancer tout doucement dans l’eau en évitant de bousculer les galets lors de votre progression
  • bien se positionner, pas loin du poisson, est souvent la clé : il vaut mieux bien se placer à  8 ou 10 m du poisson, qu’essayer de lui proposer une mouche à  15 ou 20 m de soi
  • ne pas se prendre la tête avec une multitude de mouches différentes : quelques éphémères culs de canard, quelques sedges en poil de cervidé, quelques peutes …
  • se mettre au montage de mouches disons dès la deuxième saison … (pour ne pas cumuler toutes les difficultés au même moment)
  • le bas de ligne est du consommable, donc ne pas hésiter à  souvent le changer (sans jeter la pointe périmée dans les buissons, mais en la ramenant chez soi direction a poubelle). C’est trop bête d’avoir tout fait pour enfin faire monter une truite, et de la perdre pour cause de pointe abîmée.

Conseils liés à  l’éthique du pêcheur à  la mouche

  • relâcher ses poissons (cf article no kill ) et surtout en bonne santé! (cf No kill : conseils pour débutants )
  • ne rien jeter au bord de la rivière, ou dans l’eau
  • toujours rapporter de la pêche quelques saletés (perruques de fil, boites de vers ou de teignes …) trouvées sur les berges et laissées par les pêcheurs-porcs qui sont encore nombreux
  • respecter les autres pêcheurs en activité quand vous arrivez sur la rivière (ne pas entrer dans l’eau sur un lisse surveillé par un pêcheur en aval, en attente du premier gobage)
  • et encore : relâcher ses poissons,
    relâcher ses poissons,  et
    relâcher ses poissons …

debuter-la-peche-a-la-mouche

[Total : 64    Moyenne : 4/5]

4 réponses

  1. jean pierre dit :

    Bonne initiative que ces quelques conseils,Fred.Le moral est revenu,celà  se sent!

  2. fred dit :

    effet Aviron ou effet élections ? 🙂
    je me suis mi à  la place d’un débutant, si je peux lui éviter de se prendre la tête comme moi à  me débuts à  la mouche … je pensais qu’il fallait lancer loin… inutile .. Bon sinon, top14, on aura encore des derbys en 2012/2013 ? j’espère que oui, la saison serait morne sans ça … Allez Bègles !! 😉
    salut Jean-Pierre !!

  3. Beyo dit :

    Bonjour,
    Il y a t-il des models de canne que vous conseillez à  un débutant comme moi?
    Il y a 4ans, j’ai essayé une saison avec un très bas de gamme 8pieds soie de 6 et ça m’avais dégouté. là  par contre je suis sur motivé suite à  un voyage en Irlande, mais je voudrait vraiment une bonne canne.
    Merci par avance. bien cordialement.
    Yoann

    • fred dit :

      Slt Yoann . Prends-toi une soie de 5 en 9 ” (en tout cas pour la truite). La JMC reflex en soie 4/5 si tu peux te la payer est une bonne canne. Il faut passer sur la gamme de prix 200 € et plus pour avoir du bon matos. Sinon chez pecheur.com aussi tu as la JMC tentation, un peu moins chère et en promo à 138 € en soie 4/5. Bonne pêche à la canne 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...