44 cm de gnac

Orage et averses la veille sur les Nives

Coup du soir sur la Nive ce samedi 23 août 2008, spot “cerbère”, Louhossoa. Passage d’orages la veille. La Nive est donc en décrue (60 cm est le niveau de base en ce moment -léger étiage-, la Nive a pris plus de 50 cm il y a 24 heures et descend depuis). Les eaux sont mchées, mais pêchables.

Celà  fait 1 semaine que je vois beaucoup de poissons en bordure, de très belles truites, mais elles refusent mes grosses mouches (émergentes de sedge, éphémères  ou peutes en 18). Elles gobent en fait des mini spents ou exuvies. Trop petits pour moi.

 Pourtant, ce soir, les conditions vont un peu changer les choses.

Je pense que c’est cette eau teintée qui changera les choses ce soir. Mes émergentes de sedge réussiront à  tenter quelques belles panthères de la Nive.


Moins d’activité des truites que les jours précédents, mais plus d’insectes !

Arrivé vers 18h sur ma berge, je constate en effet que les eaux sont teintées, ce qui tranche avec les jours précédents qui offraient des eaux ultra-claires (pour la Nive). Pas de poissons plein courant à  gobiner tranquillement ce qui dérive. Ces nouvelles conditions vont m’obliger à  m’adapter. Que font-elles? Où sont-elles ? Que gobent-elles ?

Arrivé sur mon premier “hot spot”, elle est là , la grosse. Elle est dans 30 cm d’eau, à  roupiller on dirait. J’attends quelques minutes. Elle ne tourne pas dans sa retourne aujourd’hui. Comme elle est inattaquable là  où elle est, je décide d’aller plus en amont et de repasser la voir plus tard, en venant de l’amont, ce qui me permet de l’attaquer. Je passe donc à  2 mètres d’elle, et la fait détaler …

Plus haut, 2 poissons moyens installés

Sur une bordure plus en amont, 2 truites moyennes sont installées et gobinent à  50 cm de la berge. Je me place comme il faut. Un bon passage, et un troisième poisson placé 1 m plus en amont aspire mon émergente de sedge. Ferrage, piquage, démarrage lourd et décrochage immédiat : surement un beau poisson. Dommage.

… un autre gobage plus haut, contre la berge également. Je passerai 1/2 heure (5 ou 6 mouches différentes) à  essayer de la faire gober. Que neni ! Dans le meilleur des cas (sur 2 mouches), elle suivra la mouche dérivante par en dessous. Elle fera même une sorte de  gobage/crachat sur une peute. Je perdrai également 3 pointes dans les branches avoisinantes. Ce poisson n’est pas pour moi ! C’est l’heure de casse-dalle ! En sirotant la biérotte judicieusement apportée, j’aurais le temps de guetter les mètres de bordure à  venir. ..

Un poisson est nettement actif, 20 m en amont. Il gobe tout ce qui traine en aval d’un amoncellement de bois flottés qui s’avance sur 1/4 de la largeur de la Nive. Il ne s’aventure pas à  plus de 50 cm des branchages. Le tout dans une sorte de grotte végétale. Il va falloir lancer précis.

20 min ! 20 min à  essayer de placer mon émergente au bon endroit. Je me suis approché à  5 ou 6 m du poisson, en aval. Planqué contre la berge, minimaliste dans mes mouvements. Je sais qu’elle va monter. Enfin un bon posé, à  20 cm du gobage précédent de la belle. Gobage !

Le combat est lourd. Elle ne prend pas le courant comme elles le font habituellement. Elle travaille dans son trou, donne de gros coups de tête. Je ne lche rien, sûr de mon 12/100e. Elle monte enfin, je la mets difficilement dans la raquette. Elle est très baraquée, très haute et ramassée : un mle probablement.

Une magnifique truite mle de la Nive : 44 cm de gnac !

Un poisson costaud !

Un  mle, a priori

Je ne ferai plus rien de la soirée, mais bon, ça me va bien, contrat rempli !

[Total : 1   Moyenne : 2/5]

3 réponses

  1. jean pierre dit :

    Enfin des nouvelles!Je m’ennuyais sans tes exploits!il reste un mois avant la fermeture et j’espére faire quelques sorties car,au mois d’août,c’était impossible avec le boulot.

  2. pilou dit :

    tes récits me font saliver ça fait 3 semaines que je n’ai pas arpenté les nives à  la rencontre de nos amies dorées
    merci pour ton enthousiasme communicatif
    @+

  3. fred dit :

    Salut camarades Pilou et Jean-Pierre !

    dépêchez-vous, plus que qqs jours avant la fermeture !

    le poisson est là  : coups du soir avec des éphémères jaunes sur 14, du grand plaisir (post à  venir)

    et ce, très tôt, le poisson est déjà  actif vers 19h, plein courant (ephémères jaunes) ou sur les bordures et retournée (spents de sedge microscopiques) pour les plus grosses

    a+

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...

En continuant sur la-peche-a-la-mouche.com, vous acceptez l’utilisation des mouches-cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OK" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer