Et de trois font la paire… enfin à  peu près

Toulouse 26 – Cardiff 10

C’est sur ce score, après un essai de Heymans -encore !-, jugé magnifique par Sud Radio, que je passe Louhossoa. Plus que 10 min et je serai sur mon spot, entre Bidarray et Louhossoa. Plus que 15 ou 20 min et JB ELLISALDE et les siens auront fini. Il est dimanche fin d’après-midi, Toulouse est en train de faire une démonstration. J’ai du choisir : l’appel de la Nive ou celui de la deuxième mi-temps du match, a priori de toute beauté. J’ai choisi la Nive.

Fred 0 – Truites 1

J’ai choisi la Nive et bien m’en a pris. Le temps est idéal : décrue très lente (voir billets précédents), toujours environ 1,15 m d’eau sur OSSES. Temps frais sans plus, bruine, pas de vent, de lourds nuages. Pêche de 18h30 à  … 20h30, en gros.
Et comme toujours, conditions de pêche idéale (décrue, bruine, fin de journée, pas de vent) riment avec éclosions d’olives dans tous le sens, et comme je pouvais l’espérer depuis une dizaine de jours d’abstinence : des truites actives, à  l’apéro sur les olives.
Su ma bordure habituelle et préférée, une dizaine de poissons sont installés, comme convenu, ou plutôt comme annoncé par le contexte météo et hydrologique. Reste calme Fred ! … ok,  chui calme …

Première donzelle : 2 mètres en aval, contre la bordure, dans un goulet au début des rapides. Gobi … Goba … Vu l’heure elle doit être à  l’apéro car elle gobe a qui mieux mieux toutes les olives qui passent, sans recracher aucun noyau. Surement des rellenas de anchoa ! Je lui fait passer mon olive piquante : une fois, deux, trois, .. rien, elle ne gobe plus. Surement un dragage intempestif. Suivante.

Fred 0 – Truites 3

Deux suivantes : cf dicton : “Qui manque de discrétion, provoque la fuite du poisson !

Fred 3 – Truites 3

15 mètres plus haut, un ou deux poissons gobent. Passages d’Artzamendi : rien. Je suis sûr de n’avoir pas dragué : il faut que je change de mouche. Je me suis monté hier une série de 6 KlinkHammer : 2 corps couleur naturelle “oreille de lièvre”, 2 crèmes et 2 verdtres, hameçon B420 en 16, collerette en lancette de coq gris clair, périscope en fibres synthétiques blanches. J’en choisis un naturel. Et comme d’hab’, au premier bon passage : gobage. ENFIN ! Un beau combat, accentué par la faible profondeur. Un poisson d’environ 33/35 cm.

Et comme avec Toulouse, tout ira très vite : je ferai deux autres truites dans le même trou (4 m2), à  5 ou 10 min d’intervalle. Et les 3 donc, au klinkHammer.

Une soirée des plus agréable et relaxante, quoique prévisible. Faut vraiment que je change de coin, trop régulier ici !
non, je plaisante, j’y suis retourné mardi soir … et j’y ai rien fait !

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...

En continuant sur la-peche-a-la-mouche.com, vous acceptez l’utilisation des mouches-cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OK" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer