Mauvais ratio !

Météo

0,9m d’eau à  OSSES, beau temps quoiqu’un peu frais (20 °C la journée, frisquet au crépuscule), eau claire
beaucoup d’insectes : plein de petits trucs blanchtres d’abord à  partir de 20h, éphémère ou chironomes, ou autre, je ne sais pas. Plutôt petite éphémère. Sedges ensuite, petits noirs, puis gros et beiges. Ce sont ceux-là  qui déclencheront le coup du soir …


Pool de la vieille gare – Louhossoa

En pleine journée, par grand soleil, ce n’est pas la peine d’essayer de trouver du poisson actif sur les lisses de la Grande Nive. C’est plutôt le moment de pêcher à  l’indienne : repérage des poissons actifs sous les frondaisons, contre les bordures, approche discrète, lancer arbalète … Je croiserai ainsi 2 poissons dont un très beau (45 a priori), très massif, mais très méfiant. Je ne ferai aucun des deux, le premier par mon incapacité à  suivre une nymphe sous l’eau, le second par mon incapacité à  être invisible. Les 2 installées dans des retournes, contre la bordure d’une berge boisée et abrupte. Des poissons très durs à  approcher, donc gros !

La première : ça a failli le faire

Repérée par quelques gobinages le long de la bordure, je m’approche comme un sioux, en contournant son traver pour l’attaquer de l’amont, caché dans les broussailles. Là  c’est bien, je la vois, elle non. J’arrive à  glisser ma canne dans une trouée de ronces, lancer arbalète possible. Elle gobe de temps en temps, mais semble nympher assez fréquemment. Elle est postée au fond, 1,5m d’eau. Une nymphe en faisan peut faire l’affaire. Elle doit prendre tout de suite. En effet,  je n’aurai pas de deuxième chance : je suis en amont et le fait de ramener ma nymphe la fera fuir à  coup sûr. Je me lance, et donc , … je lance. Voir la nymphe, voir la nymphe, la suivre. Je pense que l’essentiel de la pêche en nymphe à  vue réside là . Et … je la perds de vue. Mon attention est attirée par ma truite 1 m en aval qui monte vers la surface, elle va gober quelque chose …. Elle se rapproche de la surface, et là  que vois-je à  quelques cm de son museau ? Ma pheasant tail. Et là , mauvaise décision ou pas, je ne sais pas, mais je donne du mou en baissant légèrement ma canne. La truite trouve suspecte l’attitude de la nymphe, et plonge dans le bleu. Elle ne reviendra pas.

La deuxième : une équation insoluble ?

Je remonte la berge pour rejoindre un autre coin, quand je distingue (lunettes polarisantes indispensables évidemment) un très gros poisson, probablement 45 cm. Il nymphe, ou gobe de temps en temps, je suppose. Elle ne m’a pas vu, je suis sous les frondaisons, donc dans la pénombre. Je bouge d’un cm … elle détalle vers les profondeurs. Elle ne reviendra pas non plus … Est-elle pêchable ? Impossible à  attaquer depuis le lit de la Nive (nous sommes dans une zone de gouffres très profonds), postée face à  la berge abrupte, dans une retourne, aucun endroit en amont ou aval pour se glisser et lui lancer sa mouche. Je reviendrai, à  d’autres niveaux d’eau (qui induiront chez elle un autre positionnement, je l’espère plus orienté parallèle à  la berge, et non face à  elle).

Coup du soir – Pool de la passerelle – Louhossoa

J’attends ce moment depuis 2 jours. Le coup du soir sur ce pool. Fameux mardi dernier. J’y suis vers 19h. Niveaux nickel, plein d’insectes (“petites blanches”), puis les sedges, petits noirs, puis gros et beiges. Première connerie : au bout de 15 min, pas de gobage. Ah si, un gobage en tête du lisse. J’y vais discrètement. Pas assez car le gobage s’arrête. Moi aussi, je prends quelques photos et redescend par la berge en aval. 20h30, toujours pas de gobages. 21h toujours pas. Si ! Un, puis un autre … 21h15 – Ca y est plein de poissons sont désormais actifs à  gober de gros sedges. Surtout en amont du radier prospecté. Je toucherai 5 poissons sur émergente de sedge et gros sedge chevreuil au crépuscule: un seul capturé (et relché), 4 décrochés au début ou en cours de combat. Belle soirée ! Mais mauvais ratio.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

8 réponses

  1. jean pierre inchaurraga dit :

    Bravo pour vos news,çà  donne envie de vous accompagner!

  2. Fred dit :

    et bien ça donne tellement envie … que j’y retourne de ce pas !

  3. nico_p dit :

    Salut Fred, ca fait bien plaisir de lire des nouvelles des Nives!

    Juste un détail, pour la nymphe à  vue il ne faut surtout pas essayer de suivre sa nymphe des yeux, c’est impossible, c’est bel et bien le poisson qu’il faut regarder, en sentant en permanence où la nymphe doit être, selon l’endroit ou tu as décidé de la poser et le courant présent sur le poste.

    A l’arbalette ou a courte distance il arrive de pouvoir voir sa mouche dans l’eau, mais ce n’est jamais le cas à  grande distance, et (heureusement), pas du tout nécessaire.

    Il est très difficile de voir le poisson prendre si tu commences par suivre la mouche des yeux et tu la perds, et ensuite essaie de comprendre ce que fait le poisson. Par contre si tu abandonnes l’idée meme de suivre la mouche dés le départ, et que tu consacres d’emblée toute ton attention au poisson, c’est beaucoup plus facile de voir qu’il va prendre ta nymphe, en observant se déplacements, son comportement dans l’eau.

  4. david dit :

    je viens de decouvrir ce site je suis un passionè de peche bravo ça fait plaisir de voir de vrai passoinè comme moi adio

  5. Fred dit :

    Réponse à  Nico : salut ! Merci pour tes conseils, c’est tout à  fait la réponse à  mon erreur. Je pense que j’aurai agi ainsi, la belle aurait succombé !
    Au fait, dans quelle partie du Monde est-tu ? Dès que tu viens dans le coin, fais-mois signe !
    A bientôt !

  6. Fred dit :

    réponse à  David :
    Le plaisir est également partagé !
    A un de ces jours !

  7. doguo64 dit :

    Bonjour,sur la premiére photo,vous avez un poisson de plus de 80cm qui a squatté sous vos pieds,certainement a la période de la photo.Je l’ais apercu lors d’un gobage monstrueux,où elle est sortie entiérement de l’eau et y est retombée sans eclaboussure.Si ont a pas l’oeuil dessus,on ne l’entend pas.j’ais eu la cher de poule.(truite,saumon,truite de mer…?)J’y ais passé de longues soirées aux leurres en 12 cent et petit leurres,allant jusqu’au leurre a brochet…sans succés.
    N’étant pas un fou de truite,je ne rechigne pas a passer l’infos 🙂
    Bravo pour tout vos récit et photos.
    DOGUO64
    http://doguo64.over-blog.com/

  8. fred dit :

    merci pour l’info DOGUO64

    cet endroit est fabuleux, ça ne m’étonne pas

    j’irai à  la grenade la prochaine fois !! (je plaisante)

    à  un de ces jours sur la Nive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...

En continuant sur la-peche-a-la-mouche.com, vous acceptez l’utilisation des mouches-cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OK" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer