Coup du soir sur la Grande Nive : juste un coup, mais qui vaut le coup !

Conditions meteo

  • Faible vent d’Ouest à  Nord-Ouest
  • Nuages lourds
  • Températures plus fraiches qu’hier (10 à  12 °C environ)
  • Niveau 0,91 à  OSSES, en légère crue (0,72 le matin maxi 0,95 atteint dans la nuit décrue depuis) .
  • Eau légèrement trouble.
  • Peu d’insectes

Arrivé 18h30 après une journée de boulot, je choisis de retourner à  ce pool découvert quelques jours avant. Il y en a sûrement une ou deux installées. 1 heure de pêche donc. Il va falloir faire efficace. Et oublier le speed de la journée. Etre efficace …
A commencer par l’habillage sur lequel il faut que je me perfectionne. Mon copain Nico, tendance “passage au stand formule 1”, me met souvent 4 ou 5 minutes dans les dents. Ingénieur organisé et efficace la journée, pêcheur-ingénieur-organisé-efficace au coup du soir. Il faut que sois bon pour mon séjour en mai au pied des HighLands. Bref, ça nous éloigne du sujet : mardi 18 mars au soir sur la Grande Nive …

Va falloir qu’elles se montrent rapidement …

Etre efficace donc : elles ont intérêt à  être dehors rapidement, car il commence à  fair eun peu sombre.
Je longe la Nive vers l’aval, en retrait sur le pré qui la borde. Premiers postes … rien. Suivants .. rien. Bon … Plus bas ? … Oui, une truite en plein milieu, à  la frontière d’une risée et d’un calme (de deux courants avec des vitesses différentes en fait), se gave de petites … olives je crois.

Et là , la pêche à  la mouche peut être tellement … mathématique

Un cas d’école, facile, relaxant. Je me positionne idéalement en 3/4 aval. Doucement, doucement. Ne pas heurter les galets. NE pas casser de branche avant de rentrer dans l’eau.
Il fait un peu frais, froid même. C’est encore l’hiver parait-il.
Elle ne gobe plus. Ah si … un léger gobage, un autre. Je la positionne mieux maintenant.
Une olive sur hameçon de 16 (B 405) sur ma pointe en fluoro 12,8/100e : cerques olives en coq, corps en paon ébarbé olive vernis, thorax en lièvre dubbing mélangé naturel, olive er roux, ailes en cdc gris séparées par du cdc, tête olive foncé).
Quelques posés peu précis, trop courts, un trop long (pas sur le museau de la belle, heureusement).

Elle continue à  gober.

Et c’est dingue comme ces moments durent une éternité.
Chaque passage, en apnée, toute mon attention est focalisée sur cet assemblage de plumes et de poils. A vous aussi ça vous arrive de vous faire des paris à  vous-même ? La truite va gober .. MAINTENANT !! … elle n’a pas gobé….;-(
au passage suivant, vous vous donnez plus de probabilité de décider du hasard : à  3 elle gobe … 1 … 2 … 3 …….. ……. …… rien
repassage, mauvais …
repassage, un peu plus prêt de la bordure d’en face (la fameuse !). Elle est bien là , elle est bien … GLOUPS ! la belle s’y est enfin intéressé, l’a goulument aspiré, et je l’ai judicieusement piqué.
A ce propos, je suis très content de ma TFO 9″ soie 4. Très légère, nerveuse, bonne lanceuse, bonne ferreuse, et bonne combattante. Belle canne en plus.
La suit e? Un combat sympa avec une truite qui a du gniac, comme ses copines en ce moment; Sauts, rushes … la totale. Elle finira … immortalisée par mon optio w30 (une bonne acquisition aussi celui-là ), et respectueusement baisée sur les berges de la Nive … sur le front.

Serein, je ne m’éterniserai pas sur ce pool. Plus rien ne bouge. Allons vois en aval. Plus bas, ça ne bouge plus, pas d’insectes, pas de truites active. Je rentre sur Bayonne …. calmé.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

7 réponses

  1. Bravo pour vos news pleines d’allant.Je suis pelotari et quelque peu hésitant à  la mouche!Je suis passionné et demandeur de conseils.Bravo pour votre site.Pourrais-je vousaccompagner un jour au bord de l’eau?Merci et à  plus.

  2. Bravo pour vos news pleines d’allant.Je suis pelotari et quelque peu hésitant à  la mouche!Je suis passionné et demandeur de conseils.Bravo pour votre site.Pourrais-je vousaccompagner un jour au bord de l’eau?Merci et à  plus.

  3. Nico dit :

    Tu sais ce qu’il te dit l’ingenieur ? Il est encore plus rapide qu’avant pour s’equiper. En Ecosse c’est waders neoprene avec bottes integrees. T’as plus qu’a sauter dedans. Tu as interet a t’entrainer ou alors a dormir avec tes wading shoes.
    Bon je vois que la Nive donne bien en ce mois d’ouverture. Tu te regales. Ici le temps est execrable depuis plusieurs semaines (froid, vent a decorner le plus cocu des highlanders). Samedi en principe je vais taquiner le salmon sur la Spey a Ballindaloch (la ou le prince Charles passe une semaine tous les ans en Aout pour pecher), mais cela risque d’etre “wild” (ils annoncent neige + 40 noeuds de vent du Nord). Ca va tourner a la sceance de percing et repli strategique dans la hutte au single malt. La brown n’ouvre que le 1er Avril sur la Don.
    a+
    Nico

  4. pilou dit :

    j’y vais demain aprés midi (vite les rtt)il me tarde d’essayer vos mouches façonnées à  la plume de vautour de l’artzmendi et vous tiendrez au courant si le vautour et la truite peuvent s’accoupler
    A+

  5. Fred dit :

    Bonjour Pilou
    Je suis sur que tu n’es pas au bord de la Nive à  cette heure : 100 km/h de vent +froid+pluie … perso, je suis mieux au bureau ;-)))) Pour ce soir, c’est pareil, à  l’eau, et demain ? … sera un autre jour !
    Je me vengerai ce soir en montant 5 artzamendi et 5 xxx (mouche pas encore nommée, mais cousine de coeur de l’artzamendi).
    A bientôt !

  6. pilou dit :

    truite 3 vautour 0
    vu le vent sur la côte ce matin je me tâte j’y vais ,j’y vais pas, bon 13 H je pars à  la découverte et bonne surprise à  hauteur de Louhossoa le vent est faible ,je passe Bidarray et bien sûr je ne peux resister à  faire le curieux sur le pool auquel j’ai moi aussi dû passer 498 fois sans le voir il est 14h il y a 2 poissons en poste gobages sporadique
    je n’ose profaner ce lieu saint pensant que tu iras peut être dans l’après midi,je pousse jusqu’a Osses et démarre à  amont du parcours no kill le lisse du début rien je monte sur 50 mètre et là  sur la rive gauche un courant avec 4 poissons en activité sur des march brown qui éclosent à  présent en nombre il est 14H30, un,deux,trois lancer rien bas de ligne trop court je rallonge de 1 mètre en 12°fluoro+artzamendi= ferrage&casse:truite 1 vautour 0
    bon je peste mais toujours 3 dorées en action intensive j’en ferre une autre gros rush ,elle traverse la nive et évidemment je la bride comme un gros nase et recasse truite 2 vautour 0
    Bon calme toi il reste encore 2 actives et maintenant sur la berge en face 2 autres poissons se manifestent je me concentre sur celles dont j’étais en train de m’occuper elle sont devant moi et plus facile me semble t’il à  tenter,je remonte une artzamendi et malgré plusieurs tentatives refus,je me souviens que tu m’as conseillé une de ta fabrication quand elles sont pointilleuse je la monte 3iéme lancer elle monte et je la rate au ferrage(il y a des jours comme ça…..)
    bon j’y crois je tente la berge opposée je suis mal placé la mouche drague je soigne mon placement et m’applique sur mon lancer arrière car quand je suis sous tension j’oubli les basiques or le vent qui gonfle au fur et à  mesure me gêne le bas de ligne se déploie mal je fais de multiples tentatives infructueuses puis j’abandonne il est 15H30
    je dépasse le pont,et repère un gobage en plein milieu de la nive 2iéme lancer je pique la belle elle fuit devant puis revient à  tout berzingue sur moi me dépasse prend le courant et me casse encore jamais 2 sans 3.
    total 3 Artzamendi qui sont dans les nives à  l’heure qu’il est à  ce rythme,tu fais comme aujourd’hui tu refais des mouches et moi je vais à  la pêche tester tes fabrications maisons je te promets je te ferais un rapport détaillé
    A+

  7. Fred dit :

    bien vu 3 casses, mais 3 adversaires quand même.
    Essaies avec un bas de ligne acier 49 brins, ça devrait mieux tenir !!
    Gaffe au fluorocarbone, mon ingénieur écossais préféré se souvient d’une bobine de vieux fluorocarbone que je lui avais sournoisement donné, et qui casait à  la moindre sollicitation.
    Bon, en gros, j’aurais du laisser mon bureau et aller pêcher aujourd’hui ? Sous ce vent ? On verra demain. Bonne nuit, et bien joué quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...

En continuant sur la-peche-a-la-mouche.com, vous acceptez l’utilisation des mouches-cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OK" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer