Premier coup du soir sur la Grande Nive

Objectif de la soirée : s”aérer un peu après une classique journée digitale. Arrivé à  19h sur la Nive, j’ai devant moi un peu plus de 2 heures de pêche. Le vent est légèrement d’ouest, mais calme. La soirée ne sera pas trop chaude contrairement à  dimanche notamment. La Nive commence à  avoir un niveau acceptable (0,98 m à  OSSES), et l’eau est claire. La présence d’insectes dérivants ira a mas avec l’avancée de la soirée. Donc ça peut le faire … mais ça le fera-t-il ?

Pas de suspense : je ferai bredouille ce soir… 

grande-nive-peche-a-la-mouche-16avril2013.jpgTout de suite, c’est évident, la Nive commence à  devenir propice. Quelques olives dérivent -encore-, et un poisson gobine dans la veine d’eau.  Il interrompra ses gobages au passage de ma mouche (ou du bas de ligne, 5X oblige-, mais c’est bon signe. Un peu plus haut, une très belle truite est calée derrière un tronc, mais sans gober … je l’effraierai en préparant un lancer arbalète pour lui envoyer une nymphe… bon … si j’arrêtai de déconner ? … je remonte vers l’aval sans passer trop de temps sur chaque poste, je n’ai que 2 heures de pêche … Je compte sur les rpes qui ont concentré l’activité ces derniers temps … rien … pas assez d’insectes peut-être. 

Un peu plus haut par contre, une bordure toujours très “fertile”, mais vide cette année, semble avoir recouvré ses habitants. Une magnifique truite y gobe bruyamment. Je me positionne à  genoux, 4 ou 5 m derrière elle le long de la berge. La configuration est un peu tordue, mais ça doit être jouable en pratiquant par petits roulés, sans trop lancer arrière à  cause de la végétation un peu présente. Je mettrai 30/45 min pour enfin la faire monter, elle gobant régulièrement sans faire cas de mes multiples posés. Pourquoi tant de temps ? 

Par ce que je ne réfléchis pas assez dans le choix de la mouche. Par ce qu’après coup, le bon choix de mouche était  plutôt évident … Si je vous dis : truite, en avril, qui gobe toutes les 20/30 sec sur une bordure, en soirée, des insectes que vous ne voyez pas … vous proposez quoi comme mouche ? oreille de lièvre ? … je lui en proposerai une pendant 10 min sans résultat, après avoir insisté 20 min avec une olive CDC, puis une CDC grise à  corps jaune . Une émergente ? j’ai essayé, mais ce n’est pas ça … une peute ? … je l’aurai essayé si la bonne mouche n’avait pas fait son effet … Alors, certains ont trouvé ? …

… et oui, elle se décida sur un spent rouge, un classique rusty spinner sur hameçon de 16, pourtant une évidence au coup du soir dans une période avec des émergences d’olives, surtout si on ne voit rien dériver. Une évidence, mais que je mis longtemps à  percevoir. Toujours est-il que … je la louperai au ferrage, tout en la picotant suffisamment pour qu’elle stoppe son apéro, et moi ma séance de drague. 

Elle a gagné une bataille … j’aurai le prochain round … du moins j’espère … 

… un jour je l’aurai …

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...

En continuant sur la-peche-a-la-mouche.com, vous acceptez l’utilisation des mouches-cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OK" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer