No fish today !

Arrivée donc sur la Grande Nive vers 18h. Déluge pendant 45 min. A l’abri de mon fidèle destrier, je surveille ma Nive et ses bordures. Le niveau est haut (1,2m à  OSSES, mais ça semble pêchable, nonobstant … le déluge. Orage, eau des espoirs, Ô tempête ennemie !
C’est long 45 min dans sa voiture à  arranger son frein.

Ca se calme enfin. Je me prépare promptement sous une pluie somme toutes … mouillante, l’œil rivé sur la rive.
Quelques insectes amphibie (sedges surtout), volent tant bien que mal, surtout mal.

Pas pratique mais praticable

Et là , sur un hot spot d’1 m2 bien connu quoique discret , en bordure de la route à  3 m de moi, une panthère habituée de ce lieu s’en donne à  cœur joie. C’est assez courant de voir du poisson actif dans ce courant tassé.
Orage sur la grande Nive au Pays Basque
Ni une, ni deux, mais trois minutes après, je suis bel et bien en aval de la belle. Bien ! Une autre, travers à  2m, en plein courant viens de gober également. Globalement, ça se présente bien. Il pleut, c’est désagréable (dit-il à  1 mois de 15 jours de pêche en Ecosse), pas pratique mais praticable, mais mes partenaires sont actives, et c’est tout ce que souhaite le pêcheur solitaire que je suis.

Un klinkhammer devrait faire l’affaire.

Corps oreille de lièvre, colerette en coq gris, sur hameçon de 16 type émergente de sedge ou gammare. Un passage, puis deux … rien. Il y a de plus en plus de feuilles mortes à  la surface. Nous savons tous ce que cela signifie : une probable crue.
J’aurais juste le temps de faire passer mon klink 1à  fois au dessus de sa tête, de réaliser qu’elle veut autre chose, de lui proposer du petit, du très petit : un spent sur hameçon de 20 corps verdtre. Deuxième passage ….
Orage sur la grande Nive au Pays Basque

Tranquilles les truites en ce moment ?

Qui l’eut crut ? La crue arrivant (pas trop en terme de niveau, mais surtout de coloration de l’eau qui passera en 20 min de thé clair à  cacolac), je ne pourrai attendre qu’elle daigne gober à  nouveau. Se faire piquoter la lèvre par une petite éphémère n’ai pas fait pour mettre la mémère en confiance. Il lui faut toujours un certain temps de latence -de laitence en période de frai-, pour remonter sur les mouches qui dérivent.
J’aurai donc pu pêcher 30 min environ. Un peu juste, surtout quand vous attendez ça depuis 1 semaine, que toutes les conditions sont enfin acceptables, et que ça dure un instant, le temps de redevenir à  nouveau impêchable pour plusieurs jours.
crue-grande-nive-osses-pays-basque-13-avril-2008
Tranquilles les truites en ce moment ! Tranquilles les truites en ce moment ? (et toc !)
Mais Fred, tu y penses à  la santé de la nature, au niveau des nappes phréatiques ???

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...

En continuant sur la-peche-a-la-mouche.com, vous acceptez l’utilisation des mouches-cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OK" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer