Cassée … décrochée … piquée … loupée … quel mauvais !!

Cassée … décrochée … piquée … loupée … quel mauvais !!

vendredi 18 mai – Après-midi sur la Grande Nive – Temps lourd, un peu nuageux, avec du soleil (trop). Niveaux corrects (en baisse à  0,87 sur station OSSES de vigicrue). Eau légèrement teintée, mais pas trop. Bon potentiel quoi !!

Une truite cassée … 10 de retrouvées !!

Début d’après-midi. Entre Itxassou et Louhossoa. Je me fais un grand plat pour le fun (agréable à  pêcher), en espérant que ça sorte sur les bordures d’en face (la fameuse bordure d’en face). Rien.
J’insiste. Je scrute. Je détaille. Je décortique. J’espionne ! Les 4 coins d’la berge, façon héron !!
A la limite de mes capacités (eau à  1 cm du bord supérieur de mes waders), je vois enfin un gobinage sous les branches des arbres surplombant la bordure. Un endroit évident. Je chiade mon positionnement : travers légèrement en aval. Un posé courbe et mou (aucune allusion Michel !) en amont de la belle supposée. Quelques instants de bonne dérive de mon émergente de sedge sur 18 … Gloups ! Ferrage ! CASSE !!! Chié !! Merde !! Ma pointe en 12/100e, surement erraillée par le noeud se rompt sur le ferrage trop nerveux. Surement un beau poisson de loupé … mais je sais où elle habite maintenant, et on se reverra, foi de compétiteur !!
Je poursuis mes pérégrinations le long de cette berge que j’avais négligé depuis 3 ans. Rien d’intéressant si ce n’est à  la fin du beat que j’ai choisi pour ce début d’après-midi de pêche.

Qui a vu ne verra plus !! ou truite vue=truite perdue

Je finis donc ce beat Louosow-Hill sur une bordure à  pêcher à  l’indienne : inaccessible depuis le milieu de la rivière, seule possibilité : un petit lancé-arbalète à  2 m de vous, en apnée totale, sans bouger, caché par une branche feuillue, un tronc, une ronce, en amont ou aval (selon les postes) de la truite repérée. Que des grosses, voire très grosses dans ce coin. Peu de pêcheurs passent par là . Si vous n’avez pas vu un jour une truite sur cette retourne boisée de 30 m de long, vous ne faites pas gaffe et faites disparaître les truites au premier de vos pas imprudents. Silence, discrétion. Avancer à  pas mesurés, rester dans l’ombre, vouté. Se fondre dans l’ambiance. Prendre 15 min s’il le faut pour faire 3 m. La belle vaut bien ça. La belle justement. Je viens de la voir. Elle vient de se trahir ! A la fin de la retourne, littéralement posée sur un “bloc” de racines immergées, dans 15 cm d’eau, tout contre la bordure, elle gobine des petites choses. Trop beau !! Je fais un pas pour regagner l’ombre d’un buisson qui va me permettre de lui présenter par l’amont un mini-sedge. Au revoir !!!!! Elle n’est plus là , malgré tous mes efforts (et l’application des modestes conseils plus haut). Je passerai 1/2 heure positionné cette fois-ci en aval immédiat (4m, le long de la même bordure, en lançant en revers horizontal). Elle ne reviendra pas. Alors j’ai pleuré !! pleuréééééé ! Ma truite !! pour qu’elle revienne !!!! Ouais, je vois du poisson cet après-midi … mais eux aussi !!

Bidarray … je déraille

En amont de Bidarray, un plat tranquille et très beau. La carte postale … sans les zodiacs, kanoe, et depuis peu hommes flottants (vu 2 représentants flotter au gré du courant, très discrets au demeurant, la semaine passée). Une bordure opposée donc, recevant le courant, plus profonde, très boisée, engageante. Je découvre ce coin devant lequel je passe négligemment depuis des années… 15 min d’attente et quelques poissons commencent à  gober des petite solives il me semble … ra après avoir quand même fait 10 passages infructueux avec mon mini-sedge du moment. 8 de trop. Je calle les poissons. Je suis très bon aujourd’hui !!

En aval … Toutes !!

Direction l’aval de Bidarray. Un de mes spots de prédilection. Je serai bref.
Idem beat précédent. Quelques poissons installés, premiers lancés. Léger draguage, ou cm de soie passant dans le champ de vision du poisson : fuite de toutes les truites du secteur. Les truites sont intraitables en ce moment. Vivement qu’un peu de pluie vienne réveiller tout ça. (en fait j’écris ce billet le jeudi 24 mai au soir et la pluie est tombée avec un orage qui a fait monter le niveau de 10cm en 2 heures). Je n’ai pas pu être sur la Nive, mais demain … sûrement. Pas de pluie prévue de main, mais les niveaux peuvent être intéressants (surtout si légère décrue). Donc bredouille. Je ne suis pas très bon en ce moment !

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...

En continuant sur la-peche-a-la-mouche.com, vous acceptez l’utilisation des mouches-cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OK" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer