Je deviens d’une efficacité et d’un réalisme … biarrots !

Coup du soir sur la Grande Nive à  Bidarray 

Une perturbation va passer dans la fin de journée. De la pluie enfin prévue. Le niveau de 0,6 sur la Nive en a besoin. Les truites sont très discrètes en ce moment. Après avoir attendu que les grosses averses passent, je commence ma prospection, il est 19h. Le vent s’est calmé. Ca peut être très bon. Quelques poissons ont commencé à  gober pendant la pluie. Et se sont tous arrétés quand elle s’est arrétée. Tous sauf deux.

Je ne verrai que deux truites comme partenaires possibles. 

La première viendra au premier passage sur une émergente avec aile en chevreuil gris acier et corps olive. Une truite de 33 cm. Il ne m’aura fallu qu’un lancer pour scorer : méthode Damien : je viens, je vois, je score. 

Idem pour la deuxième truite, plus grosse (38). Je viens, je vois, je score. Je ne la ferai que sur le gong, au crépuscule. Un gobage pour se trahir, un posé d’une grosse march brown en chevreuil, un ferrage dans le tempo, un combat sympathique.

2 occasions, 2 poissons … un réalisme très biarrot 🙂

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

1 réponse

  1. jean pierre dit :

    J’aime lire et quelque part entendre ces doux mots à  mon oreille.C’est vrai que tu as du Damien Traille dans ton approche de cet art qu’est la pêche à  la mouche!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...

En continuant sur la-peche-a-la-mouche.com, vous acceptez l’utilisation des mouches-cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OK" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer