Soit modeste Fred …


22/06/2004 – Dans ma dernière news, j’annonçais crnement des coups du soir tous les soirs !!! Quel vantard ! Hier soir, aval Bidarray, pêche de 19 à  22h30, avec Nico_C (et non P cette fois-ci), de Mirepeix. Eaux basses, légèrement teintées, pas de vent. Insectes divers et d’été, donc plutôt petits. “Je te garantis un coup du soir comme les “guerres” de carangues du Gabon”, lui avais-je promis. Mieux que le Gave … C’est vrai que les jours précédents … c’était le cas Bref, soirée bien partie avec 1 poisson d’au moins 40 vu dans le premier trou après la voiture. Bon présage. La suite, c’est 1 poisson tous les 5 m, à  l’interface courant principal, bordure banquise. Je laisse mon invité faire son premier poison : une 35 classique mathématiquement séduite et ferrée, avec un gros trou de cormoran/héron sur le dos : défense faiblarde. Une autre petite, un blanc (vandoise ?) suivront rapidement ; puis 2 ou 3 maladresses pour ma part qui me feront louper les quelques poissons qui s’offraient à  moi, puis, plus rien. Je n’ai encore jamais vu ça sur ma Nive : le désert au coup du soir : plus rien après 21h. Là  où d’habitude l’activité va crescendo, jusqu’à  la guerre sur les sedges, hier soir, c’était waterl’eau morne plaine ! Pas de grosses, peu d’insectes (vous remettrez dans l’ordre logique). Et pourquoi ? Nous eûmes la réponse (probable) à  Louhossoa, en rentrant sur Bayonne : arrivée d’une entrée maritime un peu violente (grosses rafales, pluie), prémisse d’une dépression à  venir ? La chute de pression a du chambouler le bon ordre des choses sur la Nive. Pas d’envie de “test en soufflerie” de la part des sedges. Comme quoi …. Leçon 1 : Fred, arrête de promettre des parties de pêche réussies à  tes potes, ça foire toujours. Leçon 2 : Fred, arrête de croire que parce qu’il fait doux, pas de vent, humide, niveau d’eau et teinte OK, plafond bas, bref quand TOUT va bien, ça va bien aller. TOUT n’est que ce que ma petite tête peut appréhender des paramètres influant sur la nature…. Et je ne dois pas TOUS les connaître ou savoir les analyser. La nature, c’est comme les femmes : on ne peux pas tout prévoir, il reste toujours une part de mystère. Conclusion : Fred, soit plus modeste face à  Dame Nature !!

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...

En continuant sur la-peche-a-la-mouche.com, vous acceptez l’utilisation des mouches-cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OK" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer