Henry’s Fork : leçon N°2 : pas de cannes sur le toit !

(Trip Montana étape 6/9 – épisode 4) 

“Allez les gars, dans un 1/2 heure direction la Beaverhead River !”. A 156 miles d’ici,direction Nord-Ouest se situe une rivière assez méconnue. La Beaverhead n’est pas charmante, environnement aride -si je me souviens bien des paroles de Niak-, des moustiques, pas d’ombre, mais une rivière avec de la fario, de beaux coups du soir … une rupture -à  part le soleil- avec le cadre grandiose du meadow de la Henry’s fork sur lequel nous pêchons depuis 4 jours

La Henry’s fork nous a un peu tendu, ces affronts quotidiens, malgré les succès que nous enregistrerons nous ont usé, …

… le soleil et le vent aussi. Notre séjour dure 20 jours, et nous sommes là  depuis 4 jours pleins, après avoir rallongé l’étape Henry’s Fork de 2 jours cause “elle nous a rendu fou”. 4 jours sur la Henry’s Fork, ça le fait,passons à  autre chose. 

Après une dernière matinée sur “notre spot de prédilection”, nous rentrons rapidement au campsite pour plier les tentes et rejoindre la Beaverhead. 

henry-fork-river-episode4-003.jpg

Il nous faudra 20 min pas plus pour plier bagages et tente et charger tout ça dans le coffre, en respectant un ordre bien précis, les cannes en dernier sur le tas.
Nous serons cette fois-ci d’une efficacité redoutable.
Tout y est ? … Tout y est ! Vraoum, nous démarrons direction le Nord-ouest. 

La route forestière qui rejoint la “nationale” est splendide, quoiqu’un peu opressante la nuit. Ces forêts américaines semblent pensées pour y tourner des films d’horreur.
Une forêt dense de conifères. Nous y croiserons une biche un matin. 

henry-fork-river-episode4-006.jpg

Nico accélère, 156 miles à  franchir, de la petite route forestière, 4 heures de route peut-être … Go sur la BeaverHead !
Nous croisons 3 gros 4×4 de pêcheurs qui vont peut-être prendre notre place toute chaude au campsite … les chanceux pensé-je à  ce moment-là  !!!
… 

Putain : les cannes ! 

“LES CAAAAAAAAANNNNNNNNES !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Elles sont où les cannes ????? Oh Putain !!!!!!!!!!!!!!!!” 

Nico vient de réaliser que nous avons laissé le fagot de cannes montées sur le toit de notre voiture …
Elles ne sont plus sur le toit …
demi-tour, à  fond sur notre petite route, les 3 gros 4X4 vont nous écraser les cannes qui ont du voler du toit. La sortie du virage nous mettra devant la réalité : les ricains sont arrêtés … le premier chauffeur descendu de son véhicule brandit un fagot de cannes en vrac : il ne les a pas écrasées, mais les a vu décoller de notre toit …
Et là , nous constatons les dégts … 

  • Fredzooney : moulinet “choqué”, inutilisable, canne SCIERRA TI+ #5 : raccourcie de 2 ou 3 cm au niveau du scion (un prochain billet vous livrera la suite de ses aventures … racourcissantes …) 
  • Niak : un moulinet vrillé, difficilement utilisable sans risques, un retrouvé in extremis dans les hautes herbes en bordure de route. 
  • Romzy : nickel, cet épisode le confortera dans le rôle du chanceux :-),
    … 

et moi dans celui du calimero de service … 

J’entends encore le cri de Niak dans la forêt tel un brme de rage et de frustration !!!!!!!!!!!! 

henry-fork-river-episode4-004.jpg

Retour au campsite pour faire le point et digérer. Etape Beaverhead supprimée, handicapés niveau matos, nous devons réparer tout ça, racheter un moulinet ou deux … Nous chamboulons nos plans et partirons Nord-Est le lendemain matin pour rejoindre le parc du Yellowstone et y retrouver les cutthroat de la Yellowstone ou de la Slough creek. 

Notre emplacement est resté vide … nous y réinstallons notre barda … 

Nous recevrons cet “après-midi de merde”, un appui logistique sympa de la part de Henry’s Fork Anglers, un super flyshop de Last Chance, le bourg tout proche avec notamment un coup d’epoxy sur l’anneau de tête de ma canne à  mouche qui par chance pouvait encore s’emboîter avec le bout du scion amputé. Frustrés et en colère -après nous-même-, nous trouverons le réconfort dans un vrai repas ce soir ! 

Last Chance possède une ou deux épiceries-bazar-flyshop. Le dernier est tenu par “une figure”. Un bazar de chez bazar, mais avec une viande fabuleuse ! Ce soir, nous nous grillerons de l’entrecôte ! Elle fut fabuleuse cette viande, saisie par une grande brasée de bois secs … un vrai repas … en cette période de ptes sans beurre et de riz au thon 😉
Nous compléterons ce met de choix par des bananes confites dans leur peau sur la braise. 15 min en les tournant sur la grille, elles noircissent, mais une fois la peau ouverte on accède à  la banane confite à  l’étouffée dans sa peau, … agrémentée de … nutella et de miel …
et tout ça sous le ciel étoilé du Grand Ouest … 

L’estomac plein, le moral revint et nous nous couchmes en rêvant à  l’étape suivante : le parc du Yellowstone dont Niak me parle depuis des années … et en rêvant peut-être un peu aussi à  la leçon du jour :
“jamais jamais jamais de canne sur le toit !! un jour tu t’en mordras …… le scion …..” 

Les épisodes précédents de l’étape “HENRY’s FORK”

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...

En continuant sur la-peche-a-la-mouche.com, vous acceptez l’utilisation des mouches-cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OK" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer