Session pêche à la mouche d’avril sur la Grande Nive … bredouille

session-peche-a-la-mouche-15avril2017

CONDITIONS DE PECHE

Grande Nive - secteur : Louhossoa

couvert, temps frais, petites averses, vent ouest à nord ouest

Niveau Vigicrue (Ossès) : 0.75 m - clarté (0 boueuse à 5 limpide) :4/5 claire

très peu d'insectes, quelques march brown, quelques olives, et de rares petits sedges

cm


[Total : 2    Moyenne : 4/5]

13h en ce samedi de Pâques. Le temps est idéal pour cette saison : frais, couvert, humide, des averses légères, peu de vent … en bref, les conditions météo idéales. Seul bémol : un niveau d’eau un peu faible, les dernières pluies conséquentes sont loin, et sur la Grande Nive, ce n’est pas l’idéal.

Mais comme il faut savoir se contenter de ce que l’on a, en d’autres termes, aller pêcher même si toutes les conditions ne sont pas au top, je décide d’y aller. Mon pote Olivier est aussi partant, nous partons tous deux sur la Grande Nive, chargés d’espoir comme nous le sommes tous en ces moments. Le temps est idéal, ça promet des éclosions toute l’après-midi, des gobages à gogo …

Les rêves étant souvent au final éloignés de la réalité … nous feront une belle bredouille Olivier et moi. Lui, plus rationnel ratissera les quelques postes prometteurs avec une de ces dernières nymphes montées, moi, je me contenterai d’espionner les spots favorables.

Seul activité rencontrée : un superbe saumon me sautera sous le nez, à 5 m de moi sur un superbe pool. Mais comme dit Olivier : “Saumon sauteur … saumon moqueur !”. Bien qu’atteint de saumonite aiguë (et équipé pour la truite et pas pour le saumon cet après-midi), il n’essaya même pas de lui faire passer une mouche avec sa soie de 5 … Raisonnable l’Olivier.

Vous vous doutez bien que cette inactivité laisse du temps pour gamberger … Plus de truites sur la Grande Nive ? C’est vrai que, polarisantes sur le nez, nous ne vîmes pas la moindre panthère dans les veines d’eau le long des berges. Mais surtout, pas d’insectes, très peu en tout cas, et pas assez pour que les truites se mettent en activité. C’est un point noir à mon sens … on ne voit plus de grosses émergences en dehors des coups du soir. En tout cas sur le lit inférieur de la Grande Nive. J’espère que les parties les plus hautes des Nives abritent plus d’insectes, mais la partie basse … Alors pourquoi ? Pollution ? étiages récurrents, réchauffement ? Remontée irrémédiable vers l’amont de la “zone à barbeaux”, avec des conditions peu favorables aux éphémères ?

Donc des truites il doit y  en avoir encore -j’espère-, mais pour les voir … On va se dire que pas d’insectes à croquer dans les courants, les truites restent calées dans leur caches. J’espère que cette absence de truites en activité n’est pas plutôt révélateur d’une absence de truites tout court. Le fantôme de la mega-crue d’il y a 4 ans rode encore, au moins dans nos esprits. Même si une grande partie de la Grande Nive a été placée en no kill par l’AAPPMA de la Nive, je n’ai pas le sentiment que la population de truite soit équivalente à ce qu’on avait il y a encore 4 ou 5 ans.

J’espère qu’on est pas dans une tendance irrémédiable : réchauffement, de moins en moins de pluies régulières, de plus en plus de phénomènes météo violents, de grosses crues, et une opulation de truite qui au final ne peut plus se reconstituer, et décline petit à petit. LA mise en no kill ne servant qu’à freiner un peu ce déclin. J’espère vraiment me tromper.

Bref … on a fait bredouille …

3 réponses

  1. pierre pouey dit :

    Bonjour Fred,
    Ton triste constat rejoint le mien …
    Par contre, en ce qui me concerne, mon éternel optimisme a maintenant foutu le camp ….
    http://pierrotlepecheur.gobages.net/o-nives-o-desespoir/
    pierre

  2. LATASTE André dit :

    Tout ceci n’est guère réjouissant!! Moi qui est prévu de venir à St Jean Pied de Port ce moi de juin. Mais je sais que d’ici là les choses vont s’arranger. En 2016
    j’avais revu des truites en des endroits où elles avaient disparu de puis la grande crue. Je l’avais d’ailleurs signalé à Fred que j’avais rencontré sur le parcours no kill d’
    Osses. Restons optimistes!!

  3. Gréhal Michel dit :

    Rassurez-vous messieurs, une semaine sur la Dordogne, beaucoup de culs verts, quelques march brown mais très peu de gobages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...

En continuant sur la-peche-a-la-mouche.com, vous acceptez l’utilisation des mouches-cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OK" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer