Matériel de pêche : quels consommateurs sommes-nous ?

Demain les magasins d’articles de pêche entrent dans une période de soldes.  J’avais tout à  l’heure mon pote Olivier Bernasson, Pdt de PECHEUR.COM au téléphone. Ils sont prêts pour le rush prévisible dès demain matin, démarrage des soldes. Vous serez nombreux, notamment sur le web, notamment sur Pecheur.com, à  profiter des promotions en matériel de pêche, pour vous équiper pour cette année naissante. A cette occasion, certainement doublement intéressé, de part mon activité professionnelle de consultant et conférencier eCommerce, j’ai souhaité nous permettre, à  nous pêcheurs, d’avoir un certain éclairage …

sur notre consommation d’articles de pêche, à  la mouche presque exclusivement en ce qui me concerne. Nous achetons plus en ligne ? plus dans un magasin d’articles de pêche “physique”, “à  l’ancienne” ? Je n’en sais rien. Je vous propose donc de remplir ce rapide sondage ci-bas sur votre consommation en matériel de pêche. Les résultats ne seront transmis à  personne, et rien de nominatif bien sûr n’est archivé. Bien sûr que ce mini-sondage n’a rien d’exhaustif, et ne sera révélateur que d’une tendance chez des lecteurs de ce site -quand même N°1 (en ce moment) chez Google France sur “peche a la mouche” ;-)-
Je le laisserai tourner le temps nécessaire pour avoir une tendance claire.

 

Disparition des boutiques de pêche “à  l’ancienne” ?

Il est clair que derrière cette question peuvent naître des polémiques autour de la disparition des petits magasins d’articles de pêche que nous avons tous connus. Je, nous sommes “responsables” de leur disparition. Au profit des eCommerces de pêche ? Peut-être, mais un eCommerce est avant tout un … commerce, avec des salariés aussi, Comme dans tout ou presque les types de biens de consommation, le commerce en ligne a séduit les clients : ouvert 24h/24, accès à  l’offre mondiale depuis mon canapé sans avoir à  me déplacer, comparaison des caractéristiques, des prix plus aisée … Bref, plein d’avantages qui expliquent l’engouement. Reste toujours l’impossibilité de toucher ou d’essayer le matériel. Oui. L’absence de conseil personnalisé … oui, pour l’instant, oui. Mais là  aussi, nous aurons petit à  petit des services équivalents sur le web. Nous verrons ces prochaines années apparaîtredes services de plus grande proximité sur les sites eCommerce. Discutant par visio avec des vendeurs en ligne est tout à  fait possible, ça se généralisera à  coup sûr.

Le commerce physique doit se réinventer, et les magasins d’articles de pêche ne font pas exception -du moins le débat est ouvert-. Mixer son ancien modèle de commerce physique avec des services digitaux comme l’extension de gamme en magasin est une piste qui commence à  porter ses fruits dans d’autres secteurs. Élargir sa zone de chalandise physique en ouvrant un eCommerce, plutôt pointu sur une niche. Entretenir  un relationnel “passion” récurrent  toute l’année avec sa communauté de clients locaux ou distants via son blog, démontrer son expertise, sur le web comme dans le monde physique doit être envisagé. Le futur du commerce ne sera ni “on line” ni “off line”, mais un mix des deux. C’est la conclusion d’une de mes conférences sur le cross-canal.

L’exemple Headhunters flyshop dans le Montana

NB : Je suis sûr qu’on trouve des boutiques équivalentes en France, mais je ne les connait pas.

Headhunters flyshop est situé à  Craig dans le Montana. Ce magasin d’articles de pêche exclusif “pêche à  la mouche” est aussi un pool de guides de pêche  spécialisés sur la Missouri river. A la saison, ils organisent des soirées pêche à  la mouche avec conférences, films, conseils, bière et grillades de ribs,  toutes les semaines, devant la boutique.

magasin-article-de-peche-montana.png

Sur le web, ils entretiennent toute l’année un blog fort intéressant (cf http://www.headhuntersflyshop.com )qui donne vraiment envie d’y retourner. Ils embauchaient il y a quelque mois un vendeur à  l’année, bon en pêche à  la mouche, vente, webmastering et webmarketing. Profil très révélateur. Bref, ils incarnent à  mon sens le bon format pour perdurer : bonne gamme en magasin (objectif vendre des mouches montées et du consommable a priori), très forte expertise (forte spécialisation), gros relationnel à  l’américaine, on et off line.

C’est vrai que leur flyshop est sur la Missouri river, à  Craig, un haut-lieu mondial de notre passion la pêche à  la mouche. ça facilite …
et vous, vous en pensez quoi ?

[Total : 1    Moyenne : 1/5]

1 réponse

  1. fred dit :

    17 votes en 2 jours, une tendance : des achats de matériel de pêche plutôt sur le web. Est-ce représentatif de tous les pêcheurs -à  la mouche- : probablement une tendance, avec en gros les 2/3 des votants plutôt eCommerce. On suit ça ces jours prochains pour voir si ça se confirme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...

En continuant sur la-peche-a-la-mouche.com, vous acceptez l’utilisation des mouches-cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OK" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer