Le rio Iraty … sur les traces d’Hemigway

Motif initial : participer à  une 3ème journée de tournage avec Seasons sur le rio Iraty, “sur les traces d’HEMINGWAY”. Le bon vieux Ernest se reposait des san fermines en se retirant quelques jours à  Burguete, à  l’hôtel éponyme, chambre 23. Pourquoi cette pension ? serait-ce pour son vin crianza navarra à  volonté lors des repas ? serait-ce pour la proximité avec le rio Iraty et ses truites si racées ? toujours est-il que sur ses traces, et brieffé par Yvon “l’oeil des Nives” Zill  (1), je ferai samedi dernier , non sans mal, une magnifique truite souche méditerranéenne de 47 cm. Elle a 10 mois pour se reposer…

5 jours à  arpenter les berges du rio Iraty. 

La Nive l’a bien cherchée. Quasiment 7 semaines sans pouvoir y pêcher pour cause de niveau trop eau … heu … trop hauts … Les nappes phréatiques débordent, et Errobi a bien peiné pour descendre enfin sous les 1,20m. Elle est à  0,88m ce soir, les niveaux vont être parfaits et probablement très compatibles avec la vie salmonicole cet été, même sur la grande Nive.

5 jours à  passer la frontière soit pour y tourner pour Seasons, soit simplement pour y pêcher sans contrainte avec Niak et Romzy, ou avec Yvon.

Ca fait du bien de faire un break avec la Nive. Il fallait mettre un peu de distance entre nous deux. Ca devenait un peu routinier entre nous. Et sûr que mes infidélités la stimuleront un peu, elle qui fut si impraticable et distante ces derniers temps.

les navarrais ont pris le toro par les cornes

Le rio Iraty c’est une sorte de Nive de Baigorry, mais avec moins de poissons, mais beaucoup plus d’insectes. Perles jaunes, grandes perles, grandes éphémères, sedges roux … les truites ont de quoi se gaver. Et c’est ce qu’elles font au vu de leur gabarit. Musclées, trapues, et le ventre bien rempli. La truite du rio raty se porte bien quoi … Le rio Iraty n’est pas la rivière la plus dense en truite que j’ai eu l’occasion de fréquenter. Un commerçant d’Arneguy nous glissa à  demi-mots  que c’est à  cause de l’écrevisse américaine qui décime les oeufs et alevins des truites. A confirmer … Après une période de fermeture totale décidée par les autorités en charge de la gestion des rivières navarraises pour cause de mauvaise santé des populations de truites,  il fut rouvert il y a 2 ans. Une réouverture 2 mois par an -mai et juin-  , avec une réglementation intelligente (relche sous 23 et au-dessus de 35, 3 poissons par jour, parcours no kill dans les endroits faciles d’accès, 10 jours de pêche maxi par pêcheur). C’est ce qui s’appelle prendre le toro par les cornes ! A 50 km de Pampelune, vous me direz que c’est un peu normal …Espérons que ce régime drastique boostera la population de truites. De très belles truites, de souche méditerranéenne, avec une robe crème/tan, parsemée de petits points et zébrée de larges bandes sombres, surtout en cas de colère . 

photo-peche-a-la-mouche-rio-iraty-1.jpg

1er jour : tournage

Le premier jour sur l’Iraty, pêche impossible pour cause de crue après le déluge de la nuit. Nous nous rabattrons sur un séminaire à  l’hôtel Burguete : agneau chilindron et crianza navarra à  volonté … Ernest avait tout compris. 

jours 2 et 3 : muchas moscas y truchas latinas ! 

Week-end suivant : samedi avec Nico et Romain, dimanche avec Yvon. 

photo-peche-a-la-mouche-rio-iraty-004.jpg

Encore de l’eau mais pêche possible. Nous grapillerons sur les fins de lisse quelques belles truchas latinas de taille moyenne à  petite. Rien d’exceptionnel, mais le plaisir retrouvé de pêcher les postes, moi qui ne pêche  que les gobages habituellement. Le plaisir de poser mes mouches sur une magnifique rivière, dans un cadre charmant et très sauvage. 

photo-peche-a-la-mouche-rio-iraty-003.jpg

Les truites s’activeront au milieu de l’après-midi sur des éphémères de toutes tailles et tonalités, en fin d’après-midi sur des perles jaunes, plus tard sur les sedges.

jour 4 : une superbe truite de 47 cm … olé !!

Week-end suivant samedi avec Nico et Romain à  nouveau, dimanche avec l’équipe de tournage. 

photo-peche-a-la-mouche-rio-iraty-009.jpg

La partie de samedi commença tard, vers 16h30. Le temps est froid. Un sale vent du nord nous pourrira une bonne partie de la session. Peu d’insectes, pas assez pour faire sortir les chicas. Nous irons jusqu’à  l’amont du Rio, pas assez d’eau, et trop peu d’insectes. 

photo-peche-a-la-mouche-rio-iraty-002.jpg

Ce n’est qu’au coup du soir où, sur un spot secret que 2 belles pointeront leur nez.

Nico fera la première, un poisson de 42/43, un beau batailleur a priori. Légèrement en amont, une autre est très active. Elle gobe bruyamment des sedges qui volettent en nombre. 10 fois je passerai mon CDC sur son nez, dans une belle dérive inerte. Pas intéressée … Le hasard fera le nécessaire  : sur une nième dérive, le sedge fiira par commencer à  draguer vers la fin de son cône de vision. Elle choisira ce moment pour se jeter dessus. Son combat sera un peu déroutant : pas de saut, pas de fuite éperdue, mais une prise du fond, comme un saumon, en mettant son corps en opposition avec le courant. Branlé en 5X, je lui mets la pression. Au bout de 2 min elle faiblira (merci à  ma Scierra TI+) et se laissera glisser dans ma raquette. Un beau poisson de 47 cm, vu le dimanche précédent avec Yvon et estimé à  50cm. 

photo-peche-a-la-mouche-truite-47cm-1.jpg

Mission accomplie, sur les traces d’Ernest …  Le soleil se couche aussi …

photo-peche-a-la-mouche-truite-47cm-002.jpg

La belle sera bien sûr relchée, même si elle fut pêchée hors section no kill (sin muerte).

photo-peche-a-la-mouche-rio-iraty-012.jpg

Nous finirons donc à  la nuit avec un chilindron à  l’hotel voisin … et un peu de Navarre, avant de rentrer sur Bayonne et Guethary pour mes compères.

jour 5 : fermeture sur le rio Iraty. La saison a déjà  commencé ?

La partie de dimanche, ultime journée car le rio ferme ce dimanche 3  juin au soir, sera agréable par le temps splendide, grand soleil et vent pas trop fort. Probablement une des rares journées de pêche possible cette saison sur le rio. Quelle saison de m…..

Ce sera l’ultime journée de tournage en Navarre. Elle laissera quand même un goût de frustration, les truites ne sont pas actives par ce temps, même dans les endroits scabreux qui n’abritent aucune mémère … active.

photo-peche-a-la-mouche-rio-iraty-013.jpg

, et je conclurai cette période navarraise par une bredouille. Yvon, Mike et Jean-Seb touchant quelques petits poissons au court de la soirée. L’équipe de production apprendra que filmer de la pêche, ce n’est pas comme filmer … une corrida. La truite peut ne pas vouloir passer du toril à  la lumière. Normal, elle est lucifuge !!

Les truchas navarras disposent de 10 mois de tranquillité à  compter d’aujourd’hui. Rendez-vous l’année prochaine, si le temps le permet. Hasta la vista, truchas !!

photo-peche-a-la-mouche-rio-iraty-008.jpg

 (1) Yvon Zill, guide de pêche sur le bassin des Nives, connait toutes les truites de la Nive par leur prénom, et guide japonais, ricains et britanniques le long du rio Iraty, sur les traces d’Hemingway le pêcheur. cf http://www.basquecountry-fishing-guide.com/

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

1 réponse

  1. jeff dit :

    c’est comme si j’y avais participé,merci pour cet excellent reportage,je n’ai pas encore péché cette année(je suis dans la hte garonne)peut etre dans 10 jours!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...

En continuant sur la-peche-a-la-mouche.com, vous acceptez l’utilisation des mouches-cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OK" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer