Contre vent et vertèbres …

Fin d’une semaine de merde. J’ai la chance d’avoir un boulot de rêve, … mais diminué par une grippe/bronchite toute la semaine, et avec des interventions le soir à  l’autre bout du Pays Basque, je finis sur les rotules. Au moins, mon lumbago s’est un peu fait oublié cette semaine … Bref, même fatigué et manquant d’énergie, je prends la route de la Grande Nive en ce début d’après-midi. Me vider l’esprit, objectif N°1 de cette session. … Non, … plutôt objectif N°2, le N°1 étant de faire ma première truite de l’année. Les conditions semblent bonnes avec une Nive stabilisée, la fin des eaux de neige. Seul un gros vent de sud pourrait ternir ces conditions météo idéales en début de saison.

Temps ensoleillé puis nuageux avec un gros orage en fin de journée, 1.13 m d’eau à  Osses (Vigicrue), mais un bon gros vent de Sud qui me gchera probablement les bons moments de la partie. Une ambiance lumineuse de début de printemps, avec un soleil un peu faiblard, mais petit à  petit les beaux jours s’installent.

berge-grande-nive-pays-basque-22mars2013-003.jpg

J’arrive donc vers 13h15 sur l’aval du parcours que j’ai choisi pour commencer. Un lisse peu profond, très favorable en début de saison. Miracle ! Un gros poisson m’attend. Elle gobe régulièrement, toutes les 30 sec environ, dans très peu d’eau. Des olives sont en train d’émerger. Elle en profite. Moi aussi …

J’adore faire traîner ces moments, ne pas se jeter sur ce poisson qui est peut-être la première des truites du secteur à  s’installer. Autant attendre que les autres fassent de même.  Je me cale donc une quinzaine de mètres derrière cette supposée belle truite. Son museau pointu perce la surface et génère de bons gros ronds sur cette eau lisse quand les bourrasques de vent se calment un peu. 

Ma soie de 5 DT est complétée d’une tresse dégressive de chez DEVAUX et du bas de ligne dégressif finissant en 6X de chez RIO. Une olive cul de canard sur hameçon de 16 complète le tout. Je suis paré.

Sauf qu’il y a du vent. De bonnes rafales qui vont me compliquer le posé de mouche et rider la surface ce qui complique le repérage de la mouche posée. 

Elle continue de gober. Je suis 6 ou 7 m derrière elle maintenant, elle ne m’a pas repéré. Les 2 premiers lancers finiront dans les branches alentour, heureusement sans me contraindre à  casser ma pointe. Elle gobe encore. J’attends une accalmie du vent. Il se calme … 

Je projette ma soie pour un posé courbe, la truite étant située à  mes 2 heures environ.

Une con de bourrasque survient alors, projetant ma pointe je ne sais où. Bref, ma mouche se pose devant moi, mais sans que je la vois.

Le malheur, s’est qu’elle s’est bien posée là  où j’escomptais. Sans que je le sache. Je m’en apercevrai quand la truite la gobera violemment pour la recracher immédiatement, après avoir ressenti le fer de l’hameçon. Mon ferrage trop en retard ferrera dans le vide. La truite a senti le fer, et interrompra son activité. J’attendrai 20 min qu’elle ressorte, ce qu’elle ne fera point. Les olives se font de plus en plus rares, et même sur des spots très favorables, je ne verrai plus d’insectes cet après-midi, et encore moins de truites, même en espionnant certaines bordures généralement habitées.

J’étais à  10000 lieux d’imaginer que cette truite soit aussi la dernière de cet après-midi. Je ne ferai donc rien … Si ! je reviendrai avec mon éternel lumbago réveillé lors d’une manœuvre pour passer sous un tronc d’arbre. Et à  l’heure qu’il est, dimanche début de soirée, il ne s’est toujours pas endormi. Satané mal de dos …

Je déambulerai quand même le long de la Nive, à  mater tous les recoins propices. Je croiserai des manechs dans leur pré, et en profiterai pour leur tirer le portrait. Ma mère aime tant ces photos bucoliques … (Maman !! Bisous !! ;-).

mouton-manech-grande-nive-pays-basque-22mars2013-1.jpg

Bref, toujours pas de truite à  montrer cette année. La première n’en sera que plus savoureuse. Je parle de sa prise, pas de son filet bien sûr. Laka s’en sort mieux que moi avec une session couronnée d’une belle réussite sur des sorties de march brown (cf article).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...

En continuant sur la-peche-a-la-mouche.com, vous acceptez l’utilisation des mouches-cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OK" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer