Retour sur l’ouverture de la pêche à  la truite 2012 : mission accomplie

Au programme de mon ouverture  : 2 heures de pêche avant France-Angleterre

à  16h, les bleus de France défient les blancs de la Rose au Stade de France. Le crunch est suffisamment important pour que j’ampute ma première partie de pêche à  la mouche de l’année. Aujourd’hui en effet, ce fut mon ouverture. Un temps pas idéal, pas froid mais frisquet, avec du vent de Nord-Ouest, du soleil et une petite couverture nuageuse par moments, et surtout des eaux très basses avec un niveau Vigicrue de 0,72 m à  Osses. 

Nous sommes déjà  en étiage, vivement les pluies de printemps car ce n’est pas l’idéal pour réveiller la vie sur la Grande Nive. De plus, l’eau semble très froide …

12h45 : je suis en bas du parcours que j’ai choisi pour aujourd’hui. 

Un pêcheur au lancer opère tout en haut, rive opposée. Pour l’instant, très peu d’insectes, juste quelques éphémères gristres de temps en temps. J’ai 2 heures pour faire mon ouverture : refaire connaissance avec ma Nive, renouer des liens, c’est ce que j’attends de l’ouverture. Pêcher une truite, oui, idéalement, mais le principal est de reprendre mes marques. Et ce sera le cas ! … avec une truite presque record !

photo-truite-peche-a-la-mouche-50cm-11mars2012-9.jpg

Refaire connaissance avec ma Nive

je suis les pieds dans la Nive. 6 mois d’abstinence, 6 mois sans gobages, 6 mois sans ce calme et ce silence tant ressourçant, 6 mois sans ma Nive. A cause d’une sale bronchite qui m’a séché pendant presque 3 semaines, j’ai fait faux bond le week-end dernier à  l’opération nettoyage de berges de la Nive. Un bon moyen pour refaire connaissance avec cette rivière que j’aime tant. Je me rattraperai au fil de mes parties comme j’ai l’habitude de le faire, en ramassant les détritus -souvent d’autres pêcheurs : perruques de fil, boites à  teigne-  que je peux faire rentrer dans mon gilet. J’ai également commencé trois tas de gros détritus sur ce parcours que je fréquente beaucoup. J’évacuerai le moment venu. Le détritus le plus courant sur les berges ? le cubitainer ! Pourtant, la pollution la plus gênante que je vis aujourd’hui n’est pas ces quelques détritus plastiques et assimilés, échoués sur les premiers mètres des berges, mais une mousse ou écume  blanchtre dans toutes les retournes, dans tous les coins calmes.

photo-peche-a-la-mouche-pollution-nive-11mars2012

Bref, on arrête avec ça, même si je n’aime pas voir la Nive avec cette mousse. La Nive c’est aussi, et surtout ça :

photo-truite-peche-a-la-mouche-50cm-11mars2012-1.jpg

des eaux claires (un peu trop d’ailleurs, à  cause de l’absence de pluie récente). On le voit un peu sur la photo, il y a aussi pas mal d’algues brunes gluantes, sur les galets et rochers. La Nive a besoin de son coup de carcher annuel. Il n’y a pas encore eu la bonne crue de fin d'”hiver ou de printemps, qui carchérise le fond -mais pas trop- et rend le galet clair et lisse. Sans être expert en dynamique écologique des rivières de piémont pyrénéen, je suis persuadé que cette chasse d’eau périodique est salutaire au milieu…

A la faveur d’une émergence de quelques olives … une truite gobe discrètement …

Bref … je pêche depuis une heure environ. Pêcher est un bien grand mot car je n’ai pas encore fouetté. Je remonte mon parcours en m’attardant sur les endroit chauds … rien encore. Un vent très frais me glace le dos. Un vent de Nord-Ouest qui refroidit une ambiance qui aurait pu être très printanière dans cette boucle de la Nive. 

J’arrive rapidement sur THE hot spot du parcours.Il est 14h…  Enfin,  quelques olives commencent à  sortir, ainsi que quelques belles éphémères grises, 1 ou 2 march brown, et une bergeronette qui s’active au bout de ce tronc surplombant la veine d’eau. Un rouge-gorge fait de même et se montre très agile pour picorer les olives qui se font déjà  un peu plus présentes. 

Gloup ..!…!..

… le premier gobage de ma saison. Un de ces gobages discrets, pas encore très assuré, mais révélateur d’une truite sur des émergentes d’olives. La truite prend toujours son temps sur des olives. Serait-ce le fait d’une grosse qui le sait ? Elle regobe à  nouveau. et encore … Elle a élu domicile au bout d’un amas de branches frôlé par la veine d’eau principale. Un rassurant environnement avec caches -le bois- et profondeur, environnement nourricier qui plus est, la veine d’eau concentrant les olives à  moins d’un mètre de sa position présumée, au bout du tronc.

Je décide de l’attaquer avec ce qu’il y a au bout de ma pointe en flurorocarbone Mirage 6X : une artzamendi, mon éphémère cul de canard, modèle d’éphémère à  tout faire, en taille 14. Bien sûr que j’ai le sentiment qu’elle est un peu grosse pour des eaux si fines et le type d’olives qui naviguent aujourd’hui. Mais têtu je suis, têtu je reste : j’essaie quand même. Saint Pierre me punira immédiatement : mon artificielle dérive parfaitement, passe sur le bon périmètre, mais le bas de ligne se prend dans une branche et y restera partiellement, ainsi que la mouche … C’est un signe. Je remonte une pointe 6X, et y noue une olive sur hameçon de 16. Le lancer est tordu : en wading profond pour m’ouvrir au maximum l’angle d’attaque, je suis obligé de jouer avec le vent et ma pointe ultra longue, tout en étant contraint pas les branches qui surplombent ma zone de fouetté. Le vent doit prendre ma pointe en fin de lancer droit très haut au-dessus de la surface, et lui faire faire un angle marqué vers la gauche pour la poser là  où il faut. Mais c’est jouable. Je fouette. Le vent ne rabat pas ma pointe autant que je voudrais, mais ça peut le faire. Ma longue pointe devrait éviter le draguage. Ma mouche arrive sur le poste de la truite. Est-ce bien ma mouche, en effet, 3 ou 4 olives dérivent, ma mouche dedans. Si, je la vois, elle est d’un gris un peu plus brun que les originales. JE la vois … je la vois … 

… je ne la vois plus, elle vient d’être gobée … ferrage, la truite est au bout.

Grosse ? moyenne ? Elle est descendue se caller face à  moi, plein courant. Elle tiend le fond et je flippe de la casser. Elle navigue au fond comme une truite piquée par la nageoire. Je lui met une bonne pression avec ma Scierra TI+ en soie de 5. LA pointe 6X devrait tenir sauf si elle file dans une cache de rocher, ce qu’elles font souvent. LA clé est de la tenir ferme, elle se fatiguera bien. Elle me baladera gentiment, sans sauter, sans grand rush, mais très lourdement. Je l’aurai. Pression ! Elle monte enfin. C’est une magnifique truite fario, une de ces belles panthères de la Nive. Elle glissera à  ma grande joie dans l’épuisette. YYYYEEEESSSSSSS !!!!! Premier poisson de la saison, et presque un record : elle fait 50 cm tout rond. 

photo-truite-peche-a-la-mouche-50cm-11mars2012-3.jpgun belle panthère de la Nive …

photo-truite-peche-a-la-mouche-50cm-11mars2012-2.jpg

Un beau mle avec une gueule très dentée. Est-ce sain de le relcher ? Ce doit être un sacré prédateur piscivore … Je préfère quand même penser qu’il est mieux dans l’eau. Un sacré reproducteur pour le prochain frai…

photo-truite-peche-a-la-mouche-50cm-11mars2012-4.jpgun poisson avec une bonne grosse tête, qui avait probablement oublié homo sapiens … et oui, la pêche est réouverte, il te faudra être plus méfiant dorénavant !

photo-truite-peche-a-la-mouche-50cm-11mars2012-8.jpgun poisson très maigre, classique au sortir de l’hiver :

photo-truite-peche-a-la-mouche-50cm-11mars2012-5.jpg

Bref, je suis hyper content de cette ouverture. Mon copain Nico a cartonné hier avec une 20 inch+ (52/53 cm ), et encore aujourd’hui avec une 48cm ! cf http://nicolascarles.com/

2012 s’annonce plutôt une bonne année de pêche, non ?

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

9 réponses

  1. patneze dit :

    Salut Fred,

    et ben quelle ouverture !!! Joli prise. On sent dans tes mots toute l’excitation de la chasse 🙂
    A bientot.

    Patrice

  2. Goodluz dit :

    Salut Fred,
    Une petite prise de contact. Je suis ton blog depuis quelques mois, félicitation et merci pour les infos que tu partages avec nous. Je suis moucheur et je pratique sur la Nive et la Nivelle, (bredouille à  l’ouverture). J’habite Ciboure ou j’exerce comme photographe (www.goodluz.fr).

    Une question directe, auriez-vous de la place pour un quatrième pêcheur pour votre séjour dans le Montana?

    Au plaisir de te rencontrer sur les berges de la Nive
    Bien cordialement
    Fabrice

  3. pierrot le pecheur dit :

    Bravo pour ce magnifique poisson. Belle ouverture également sur les nives. Le temps était de la partie, avec des éclosions assez rares pour la saison ( surtout aujourd’hui ).

  4. fred dit :

    slt Fabrice

    non, nous sommes au complet, mais vois du coté de http://www.gobetrotters.fr, une asso française qui semble organiser des trips pêche dans l’Ouest américain dont le Montana. Ils distribuaient des flyers au festival RISE 2012. ça a l’air cool.

    Au plaisir de partager une partie un de ces jours avec toi sur la Nive ou la Nivelle.
    Fred

  5. fred dit :

    @Fabrice Patrice
    tu imagines un peu le Fred, alors qu’une bredouille ensoleillée m’aurait suffit pour l’ouverture ? 🙂

  6. fred dit :

    @pierrot

    tu as fait du poisson ? on dirait que oui ! les éclosions : des olives je pense … des march brown également ?

  7. pierrotlepecheur dit :

    Bonsoir Fred,
    J’ai posté un commentaire ce matin et ça n’a pas fonctionné.
    Effectivement, belle ouverture. Une quinzaine de poissons, tous rendus à  leur liberté bien sur.. Côté éclosions, des olives, des MB et des mouches microscopiques qui m’ont valu une belle de 42 à  Eyheralde sur un micro hameçon (22 ou 24). Sinon toujours autant de plaisir à  retrouver les copains d’Ustarritz (que tu connais) et de l’Erreguina (que tu connais aussi).
    A l’occasion, quand je descendrai, je te ferai signe pour qu’on essaie de se croiser?
    Côté projets, j’ai abandonné pour cette année le Montana au profit de la Slovénie
    ( voir http://www.pecheenslovenie.fr/ )
    A bientôt et continue de nous faire rêver sur ton blog, nous qui sommes loins de nos chères rivières …

  8. fred dit :

    @Pierrot je te réponds par mail

  9. l'albigeois dit :

    Belle ouverture en effet .Pour ma part ce fut correct la veile mais je n’ai rien vu Dimanche en aval de Bidarray.Le crunch ne m’a pas plus enthousiasmé:belle éclosion de bévues…A bientôt,je te fais signe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...

En continuant sur la-peche-a-la-mouche.com, vous acceptez l’utilisation des mouches-cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OK" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer