Les vertus du Klinkhammer

Photo du montage de la mouche klinkhammer

ephemere
trichoptere
hymenoptere
diptere
plecoptere
terrestre
poisson
crustace
autre proie


mouche seche

emergente

mouche noyee

nymphe

streamer

leurre de surface

12, 14, 16, 18, 20

Difficulté

(un peu technique)



Materiaux de montage :


Ok, ce n’est pas ma mouche fétiche. Ok ce n’est pas la première mouche que je noue à mon bas de ligne quand j’aborde un spot. Même si ça a du m’arriver une ou deux fois quand même. Le Klinkhammer ou  Klinkhamer  fut inventé dans les années 80 par un moucheur allemand  Hans van Klinken.

Le KlinkHammer a des vertus qui en font quand même une mouche indispensable à ma micro-boite regroupant les essentielles, les titulaires …

Dans un futur article, je parlerai d’une mouche cousine au Klinkhammer : le Shuttlecock !

Alors ce Klinkhammer, c’est quoi son truc ?

Principalement, je lui trouve deux grandes qualités : la flottabilité, sa visibilité, sa silhouette et sa position sur l’eau. On pourrait aussi mettre en avant le fait que peut utilisé en définitive, les truites ne sont pas rebutées par cette silhouette peu habituelle ? Ce qui n’enlève rien à son aptitude à imiter une mouche franchissant ou bien engluée dans la peau de l’eau.

Attention : les photos qui suivent montrent quelques uns de mes mouches klinkhammer plutôt mal coiffées. Preuve qu’elles ont déjà péché 😉

mouche-klinkhammer-1

Consignes de montage de mon KlinkHammer …

  • amener la soie de montage de l’anneau, jusque dans la courbure
  • y fixer le brin de rib synthétique très solidement (au préalable étiré pour l’affiner, ou non)
  • remonter la soie en attente sur le plat de la hampe
  • tourner le rib très serré jusqu’au plat de la hampe, le fixer très solidement avec la soie en attente
  • customiser le rib au marqueur (ou non)
  • fixer le matériau choisi comme support du parachute sur le haut de la hampe. Le fixer solidement, il ne doit pas pouvoir bouger et pivoter sur le coté de la hampe de l’hameçon
  • fixer le hackle pour le parachute, par sa base. Un faut hackle en poil de lièvre ou en cul de canard peut aussi être intéressant, ou une plume de cul de canard, …)
  • tourner le hackle sur son support pour faire le parachute. 2, 3 ou 4 tours selon l’effet et la flottabilité recherchés.
  • c’est le moment de faire un léger thorax en matériau flottant (plus de flottabilité mais moins de stabilité), ou non (le contraire)
  • tourner le thorax autour de la hampe de chaque coté du support au parachute, en passant bien sous les fibres de celui-ci, 4 ou 5 tours
  • former la tête avec la soie de montage en évitant les fibres du parachute
  • réaliser le noeud final
  • passer un coup de vernis sur la tête
  • dégager quelques poils de thorax avec une aiguille.

Finie !! (mais mal coiffée)

 

mouche-klinkhammer-002

[Total : 4    Moyenne : 4.5/5]

1 réponse

  1. patrice dit :

    Salut Fred,

    perso j’adore ses mouches . Ca flotte bas et bien longtemps. Et c’est très visible. Le support de parachute en blanc pour les coups du soir se voit très bien et en orange pour la journée.
    @+
    Patrice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...