Coup du soir sur la Grande Nive … espoir

18 avril 2007 – Coup du soir 18h30-20h30 – entre Bidarray et Louhossoa
Temps couvert doux (18°C) et sec (anticyclonique)
Fin de crue, niveaux encore hauts, beaucoup de jus, eau redevenant relativement claire, encore un peu grisatre.

Pas d’insectes au début, alors que je m’attendais à  voir des olives.
2 bordures intéressantes à  faire sur ce parcours. Il est clair que les farios ne seront pas plein courant, mais bien entendu sur les bordures à  faible profondeur, sur les banquises. Pourtant, rien ne bouge.
Quelques pêcheurs à  la cuiller rtissent un peu plus en aval, mais capitulent rapidement.
Je me résoud à  pêcher l’eau, pour voir.
Mon pouce, retourné lors d’une partie de bandera rugby samedi dernier, est encore faible et douloureux; Je teste avec mon index, joker médical pas très à  son aise dans ce rôle de 1ère ligne. J’essaie de placer la canne entre l’index et le majeur, pas mieux. On fera avec.
Cette partie me sert aussi de test pour mes 2 prochaines semaines dans le Nord de l’Ecosse, objectif brownies (farios) et saumons (saumons :-). Le pouce tiendra-t-il ?
En fait, je piquerai une fario sur un spot souvent habité, ceci en pêchant l’eau. Décrochage immédiat.
Sur une bordure en bas d’un pré en amont (cf photo), je verrai les premiers (gros) gobages de la soirée, sur des sedges roux surfeurs (quoi de plus normal au Pays Basque, patrie européenne du surf ). Mais rien à  faire, faire passer mon sedge sans le moindre micro-draguage sur ces spots relève de l’impossibe … pour moi. La truite ne montera pas malgré quelques splachs retentissants sur des trichoptèrus patinanatus.
Mais le moral remonte : insectes de sortie, quelques gobages, une décrochée tout à  l’heure …
En fait, en revenant sur le spot sur lequel j’ai tout à  l’heure décroché un poisson, les locataires du lieu sont aussi sur les sedges. Premier bon passage et hop !! gobage. Ferrage à  la con à  cause de mon pouce, départ du feu de Dieu (je suis quand même branlé en 15/100e fluorocarbone), chandelle et … décroche bien entendu.
La nuit arrive, je ne ferai rien ce soir, mais 2 poissons piqués après une journée de boulot bien remplie, ça me va aussi.
Prévisions pour les Nives ce week end :
des niveaux parfaits à  mon sens, la Grande Nive devrait être généreuse, entre autre au coup du soir. Pour ma part, j’attaque mon scottish trip dans moins de 2 jours, donc mon esprit halieutique est déjà  ailleurs, loin dans les highlands.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

1 réponse

  1. mantos dit :

    Petite sortie sur la nive d’Arneguy. Niveau de l’eau correct, pas de pêcheur, pas d’éclosion, pas de gobage, pas de poisson!!!
    Sur le Laurhibar, même constat. Retour a la maison en milieu d’après midi.
    Petit passage derrière le Lidl de St Jean Pied de Port. Changement radical de milieu, même plus le plaisir de regarder les mémères gober tranquillement dans la réserve…
    Par contre, la nive d’Arnegy a les berges toujours aussi décorées par les déchets en tout genre. Une chose qui ne changera pas hélas….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...

En continuant sur la-peche-a-la-mouche.com, vous acceptez l’utilisation des mouches-cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OK" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer