Un lendemain qui déchante … enfin presque !

Un lendemain qui déchante … enfin presque !

Face à  moi, sur la bordure opposée, un gobinage…

Nous avons capturé la veille, Nico et moi, outre les inévitables poissons de 30/35, 3 poissons de 51 et 53 (pour ma part), et 56 cm (Nico). Une journée de rêve. Direction donc le même beat de l’ADAA: Kenmay, sur la DON. Aucun pêcheur, le beat est pour nous. Vous imaginez le moral des deux loustics : au beau fixe, comme le temps vers midi. Peu de vent, niveau d’eau parfait, soleil. Malheureusement, le temps se couvrira et la température chutant, nos espoirs de pêche miraculeuse s’évanouirent au fur et à  mesure de l’après-midi. Vers 16h30, nous décidons de changer de beat pour aller plus en aval. Nos indics nous ont en effet fait part de plus de soleil en aval, vers Manse Pool (à  proximité d’Aberdeen). Juste avant de remonter à  la voiture, nettoyage des chaussures vaseuses dans l’eau. Et là , face à  moi, sur la bordure opposée, un gobinage…

50 cm de discrétion

… surement une sardine. On va rigoler. Les gobages étant si rares aujourd’hui, j’ai envie de lancer un peu et de ferrer un poisson, même s’il n’est pas digne de nos espoirs. Elle gobe discrètement, tout l’inverse de la veille où les 3 leviathans relchés gobaient à  qui mieux mieux, en plein courant, en faisant un chahut rare. Surement une sardine, mais bon …

Approche décontractée, sans pression. Un petit poisson juste pour rire un peu. Quelques passages “foireux”, avec dragage, en pensant à  autre chose. Elle continue à  gober. Je me positionne plus en amont pour pourvooir faire un bon mending amont pour éviter la drague. La mouche passe bien (un sedge corps sombre, ailes cdc beige). Mini gobage. Je ferre la pitchoune, pendue. Elle descend un peu et commence à  donner des coups de tête. Pas si petite que ça ! Elle dévale, ne sautera jamais, mais travaillera dans le courant … coups de tête, enveloppement d’algues, départ … Au bout de quelques minutes, elle se rendra. Elle accuse 50 cm sur la bascule (si je puis dire), c’est une belle surprise, inespérée. 3ème poisson de classe “top 14” du séjour, je jubile.

Nous ne toucherons plus rien de la journée

La fin de la journée  se déroulera en aval, sur Manse pool. Nous verrons plusieurs saumons sauter, quelques grosses brownies marsouiner, mais nous ne toucherons plus rien. Demain 21 mai, virée aux sources de la Don avec Emile, copain de Nico. Du plus petit poisson en perspective, mais un cadre enchanteur. Il est 24h, lever 07h, je vais me laisser aller à  rêver que les rivières françaises puissent devenir aussi productives que la Don. Impossible mon cher Watson ?

A la ventrêche ou à  la mouche ?

Surement, nous sommes trop c.ns en France pour gérer nos eaux comme le font les britanniques. Nous préférons évidemment les truites enroulées dans de la ventrêche et frites au beurre que gobinant tranquillement dans le courant. Nous sommes ridicules. Messieurs les viandards, bon appétit et bonne soirée !

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

1 réponse

  1. Nico dit :

    Bonjour,
    Je suis un jeune pêcheur à  la mouche passionné et je pars quelques jours en Ecosse les premiers jours de Mai. Je pense aller sur la Don et ton blog est très intéressant et donne envie d’échanger. Peux tu me donner des conseils pour l’achat des permis sur place, les beats et mouches les plus indiqués début mai? Tu peux m’écrire ou m’appeler pour échanger sur ton expérience si tu veux, merci.
    Nico 06 45 62 55 50

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...

En continuant sur la-peche-a-la-mouche.com, vous acceptez l’utilisation des mouches-cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OK" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer