Pétition pour faire bouger les choses sur le bassin des Nives : droit de réponse à  l’AAPMA de la Nive

Droit de réponse apporté à  l’AAPMA de la Nive …

…suite à  la mise en ligne de la pétition et au recueil de signatures en sa faveur sur la-peche-a-la-mouche.com

” Une pétition circule actuellement sur Internet, à   l’initiative de M. Zill, membre du Conseil d’administration de l’AAPPMA de la Nive, et Guide de pêche installé à   Arnéguy.

Cette pétition n’est pas présentée au nom de l’AAPPMA de la Nive, dont le Bureau et le Conseil d’administration ont désapprouvé le principe lors de leur réunion du 21 octobre dernier. Monsieur ZILL  agit à   titre strictement personnel. Cette pétition, qui réclame une modification de la réglementation pêche sur le bassin des Nives, s’appuie sur le postulat suivant : 

Le bassin des Nives est mal géré et les associations chargées de cette gestion sont inefficaces et peu à   l’écoute des pêcheurs.

L’AAPPMA de la Nive tient donc à   rappeler ce qui constitue son action permanente et ce qui est actuellement mis en œuvre pour la gestion du bassin et la protection des milieux aquatiques :

L’AAPPMA s’est engagée en 2010 dans le programme pêche 64 et a obtenu des financements du Conseil Général 64 et de la Fédération Départementale de la Pêche des Pyrénées Atlantiques. Ces financements ont permis de recruter dès le mois de janvier 2010 un technicien rivière (de formation ingénieur hydrobiologiste) qui a déjà   engagé les actions prévues dans le cahier des charges de «  Pêche 64» :

La Garderie sur les lots de l’AAPPMA est désormais opérationnelle, avec le soutien des gardes privés bénévoles assermentés. Ce personnel intervient sur les questions de pollution et de réglementation.

Le Plan Départemental de Protection des milieux aquatiques et de Gestion des ressources piscicoles (PDPG) va être révisé et mis en œuvre par nos soins. Ce plan prévoit d’établir un diagnostic de l’état du Bassin des Nives et de proposer toutes mesures destinées à   l’améliorer (réglementation pêche, travaux d’aménagement, traitement des pollutions etc.)

Un volet formation et information auprès des publics jeunes et scolaires est d’ores et déjà   établi. Plusieurs interventions ont eu lieu dans les écoles du Pays Basque pour sensibiliser la jeunesse à   la fragilité des milieux et à   leur préservation.

En outre, et parallèlement au programme pêche 64, on pourra noter les réalisations de l’AAPPMA de la Nive de ces dernières années :

  • Création d’un Club de pêche à   la Mouche (Ustaritz et Saint Jean Pied de Port).
  • Création d’un parcours « école » Mouche, en lieu et place de l’ancienne réserve de Saint Jean Pied de Port.
  • Création d’un parcours « No Kill » toutes techniques à   Saint Martin d’Arrossa.
  • Modification de la réglementation : 
  • Interdiction de l’Asticot sur le Bassin. 
  • En prévision d’application, et d’ores et déjà   votés en Assemblée Générale, la mise en réserve de certains ruisseaux de tètes de bassin, la diminution du nombre de prises autorisées par jour et par pêcheur etc.
  • Organisation et participation à   diverses opérations de nettoyage des berges et de restauration de ruisseaux pépinières.

L’AAPPMA de la Nive agit ainsi dans l’intérêt et le respect des milieux aquatiques. Elle intervient efficacement dans la promotion d’un loisir pêche de qualité, pour toutes les techniques pratiquées.

L’AAPPMA de la Nive a besoin du soutien et de la participation active des pêcheurs et des acteurs de la pêche. 

Cette pétition véhicule une véritable désinformation sur les politiques menées dans le domaine de la gestion piscicole, car elle  occulte l’action de l’AAPPMA de la Nive.

En outre, cette pétition met tous les acteurs gestionnaires «  dans le même sac» et ne tient pas compte d’une caractéristique essentielle du bassin des Nives, c’est qu‘il est géré par deux associations agrées de pêche distinctes, et que cela complique sérieusement la mise en œuvre d’une politique de gestion claire. Des tentatives de fusion et/ou de rapprochement des associations ont été tentées ces dernières années, à   l’initiative de l’AAPPMA de la Nive ; Elles ont toutes échoué jusqu’à   ce jour, ce qui empêche, entre autre, la création d’un parcours handicapé à   Esterençuby.

Il fallait rendre à   César ce qui lui appartient, et informer les signataires de cette pétition de la réalité de terrain. Cela étant fait, il apparait alors clairement que cette pétition est parfaitement inutile. Elle désinforme, et complique une situation déjà   problématique pour l’ensemble des pêcheurs du bassin des Nives. De surcroît, cette pétition simplifie singulièrement la situation des Nives, affirmant que l’état des rivières du Pays Basque ne dépend que d’une réglementation pêche et de mesures y afférant. Quid des changements climatiques, des pollutions etc etc.?

Venez donc plutôt assister aux réunions de travail de l’AAPPMA de la Nive (AG LE 30 janvier 2011) et montrer votre engagement par des prises de responsabilité au sein des institutions gestionnaires de la pêche au Pays Basque. Rejoignez une AAPPMA qui s’engage clairement dans une démarche de développement durable et de modernité.

Le 17 novembre 2010

Le Bureau de l’AAPPMA de la Nive;

Accueil

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

6 réponses

  1. LATASTE André dit :

    Messieurs du Bureau de l’AAPPMA de la Nive vous n’avez rien compris !
    Vous voyez M.ZILL comme votre ennemi, en fait il est votre allié le plus sûr et je ne vois aucune désinformation dans cette pétition.
    Que demande-t-il ? Que demandons-nous? De prendre des mesures que vous auriez dû faire voter dans vos Assemblées Générales depuis longtemps :

    • – 5 truites par pêcheur et par jour de pêche (c’est encore beaucoup trop)
    • – la maille à  28 cm sur la Grande Nive (30 cm aurait été mieux)
    • – la maille à  20 cm sur les autres Nives (moi je l’aurais préférée à  25cm)

    Si vous faites adopter ces mesures, les pêcheurs vous en seront reconnaissants et vous retrouverez la crédibilité auprès d’eux. Voila pourquoi il est votre allié.
    Vous avez réalisé certaines choses, c’est un fait et je vous en suis reconnaissant mais il faut aller plus loin.
    Concernant les parcours no-kill, il faut aussi aller plus loin en en créant un sur l’ancien parcours mouche à  l’aval immédiat de Saint-Jean-Pied de Port.
    Peut-être qu’alors je retrouverais une Grande Nive aussi prolifique que dans les années 60.

  2. Fred dit :

    Merci André pour ce commentaire. Cette gueguerre fratricide est ridicule, nous sommes tous sur un même objectif : une Nive plus saine, un cheptel de truites en meilleur santé. On y arrivera.
    Fred

  3. dipterix dit :

    Messieurs, vous vivez dans un pays magnifique paradis des pêcheurs.
    Il est temps en effet de prendre des mesures beaucoup plus restrictives si vous voulez maintenir une certaine qualité de pêche.
    Il est plus que primordial aujourd’hui d’augmenter le nombre de parcours no-kill, de réduire le nombre de prises (2 prises par jour),et d’augmenter la maille (25 cm sur la NIVE est un minimum).
    La mentalité d’un grand nombre de pêcheur a évolué préférant la qualité à  la quantité. Beaucoup pratique le no-kill sur tout type de parcours.
    Il faut absolument regarder ce qu’il se fait autour de nous. Prenez exemple sur la gestion de la pêche en ESPAGNE.
    des COTOS (no-kill) extraordinaires avec des poissons exceptionnels. j’ai rencontré dans ce pays des pêcheurs passionnés du monde entier. l’ESPAGNE à  également bien compris les enjeux éconimiques d’une telle gestion.
    Messieurs vous êtes en possession d’un patrimoine d’une beauté rare et d’un potentiel qui ne demande qu’a s’épanouir. Vous avez entre vos mains une richesse qui je l’espère dans l’avenir continuera a éblouir les yeux de mes enfants.

  4. jean pierre dit :

    Ces quelques mesures tellement évidentes à  prendre semblent gêner des personnes pour qui le pouvoir est la seule préoccupation!et c’est bien dommage.Mais en s’alliant tous,on y arrivera.

  5. farioman (Guy Banca) dit :

    Evidemment il faut agir pour préserver notre ressource halieutique en truite Fario.
    Je vous signale que la réunion “de la Nive” aura lieu à  Saint Jean Pied de Port Fin Janvier 2011.
    Peut être faudrait il se mobiliser pour y aller et participer avec eux à  leurs actions ??
    Vivement le mois de Mars

  6. Fred dit :

    Sly Guy
    oui, je préviendrai tous les signataires de la pétition d’être présents. On verra. Tu as les horaires précises de l’AG ?
    Vivement mars en effet, les belles journées comme aujourd’hui me font réver à  une ouverture avec des nuages de march brown, des gobages d’olives …
    😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...

En continuant sur la-peche-a-la-mouche.com, vous acceptez l’utilisation des mouches-cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OK" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer