Partie de pêche à  la mouche … humide

Pluie au Pays Basque ? vous plaisantez …

Entre Itxassou et Louhossoa, Météo France prévoit la pluie pour cette fin d’après-midi. Pluie est souvent synonyme de bonne partie de pêche. Encore faut-il que les averses laissent place à  des moments secs ….

Pluie quasi continue depuis Bayonne … et depuis plusieurs jours d’ailleurs !! Pauvres touristes, nous nous lamentons tous pour eux : vacances très contrariées pour la plupart, ne nous leurrons pas.

Bref, je “pêcherai” donc de 18h à  21h. 3 heures sous la flotte. Que dis-je, dans la flotte tellement il pleuvait !

Il y en a qui vont faire de l’hydrothérapie sur la côte …

La minute sèche

j’immortaliserai quand même la minute sèche de ce début de soirée. 

photo-grande-nive-pays-basque-24juillet2011-6.jpg

A ma gauche, la rive droite, rive concave au pied de la pente, encombrée d’arbres. Impêchable durant les averses, la pêche à  vue, seule technique praticable- y étant impossible. Entre les averses, également impêchable, le vent faisant tomber de grosses gouttes pires encore que la pluie. Rien à  faire sur la rive droite aujourd’hui !

A ma droite, la rive gauche avec la partie convexe sans arbres, ouvrant à  la veine d’eau principale. On peut y voir des gobages sous la bruine -ce ne sera pas le cas aujourd’hui-, chose impossible de l’autre coté avec ses gouttes-litres tombant des arbres. Seule option donc, aller m’encanailler rive gauche. Le niveau d’eau à  mon arrivée (0,65 m à  Osses, par Vigicrue) le permet sans souci. pour l’instant ….

Le coup du soir aurait été fantastique

qu’elle est belle Notre Nive (Guy ;-). Les niveaux d’eau ne seront pas catastrophiques cet été, nous abordons août sous les meilleures hospices. 

Mais revenons à  nos manechs…

 Je suis passé rive gauche, et le déluge s’intensifie. Y a-t-il encore un peu d’air dans l’eau qui remplit l’espace ? Dès que l’averse cesse, les poissons peuvent s’activer, même s’il bruine encore. C’est pour ça que je suis passé sur la berge qui me permet d’attaquer un poisson pleine eau. On voit les gobages sous la bruine, chose impossible de l’autre coté. ça c’est la théorie? En pratique, les accalmies seront trop courtes pour que les truites sortent. pourtant quelques rares sulphures  s’envolent dans un air chargé d’eau. Et je me met à  gamberger : s’il pleut trop, ça peut  entraîner un coup d’eau, et  je ne pourrai retraverser pour rejoindre la rive droite, et mon fidèle duster. Je ne peux rester rive gauche, pas prudent du tout.

Je retraverse donc, non sans faire une halte au milieu histoire de savourer une minute sèche …

Le coup du soir aurait été fantastique sans ce froid et ce déluge.

photo-grande-nive-pays-basque-24juillet2011-2.jpg

[Total : 1   Moyenne : 5/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...

En continuant sur la-peche-a-la-mouche.com, vous acceptez l’utilisation des mouches-cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OK" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer