Haddo fishery – Je touche le fond !!!

Haddo fishery – Je touche le fond !!!

Dimanche 22 avril. Temps couvert et doux – Un peu de bruine – Vent modéré.
Sunday is closed en Ecosse comme partout ou presque au Royaume “uni”. Je commence donc mon scottish tour 2007 par une “fishery” c’est à  dire un réservoir. Ce n’est pas ma tasse de thé, mais faute de grives …
Ce réservoir situé sur le “Haddo estate” est tenu par un passionné, Mike “à  fond la caisse”. 6 heures de pêche en barque sur un petit lac initialement creusé à  l’époque victorienne pour que ces dames puissent en faire le tour, et que ces messieurs puissent y faire des couses à  la rame. Respectueux de la tradition, je ramerai au sens figuré durant 6 heures, ne mettant “au sec” aucun poisson. Nico, mon hôte y fera en gros une quinzaine de poissons : arcs en ciel (rainbow trout) et une truite bleue, (blue trout, une sorte d’arc avec une robe de saumon, et dopée comme un centre du top 14, avec un démérrage foudroyant). A ma décharge, je suis miné par la perte (temporaire) de mon matériel de pêche (cf post British Airways), je dois donc officier avec le matos prété par Nico. Fausses excuses évidemment !
Un peu de technique : pêche avec des wooly bugglers, buzzers, spiders : je suis en terra incognita, et mon score s’en ressent. La pêche au streamer est relativement classique, mais ma soie flottante ne convient pas : une intermédiaire ou une plongeante est plus appropriée.
Je découvrirai une technique diablement efficace (chez les autres) : la pêche quasiment au callé avec un buzzer en pointe, et une sorte de spider (mouche noyée) en dropper (dérivation). On lance, et on attend, en gros sans rien faire. C’est ainsi que Nico fera sa blue trout : un départ et un combat de bonefish. Pendant que je me lamente, d’autres pécheurs cartonnent avec un poisson toutes les 2 minutes : des professionnels du réservoir.
Je ferai au final 2 casses sur déficience matérielle (matos de Nico, bas de ligne à  noeuds foireux “12 ans d’age” qui lcheront les uns après les autres), et une casse sur frottement de la ligne sur la corde de l’ancre de notre barque.
EN résumé : premier jour de pêche plutôt … morne (pour moi). Heureusement, la vraie pêche commence le lendemain avec une virée programmée à  Inverurie, sur la DON.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...

En continuant sur la-peche-a-la-mouche.com, vous acceptez l’utilisation des mouches-cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OK" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer