Essai sur la traumatologie du pêcheur à  la mouche ….

Ancre + pieuvre= pêcheur à  la mouche !?!?

Il y a 10 jours, au cours d’une partie de pêche non pas à  la mouche mais au lancer (bar au leurres de surface dans le golfe du Morbihan), je me suis vrillé le dos, destronché les lombaires, explosé le nerf sciatique, ceci simplement en me baissant pour ouvrir mon sac à  dos lors d’un changement de leurre. T’avais qu’à  pas changer de leurre me direz-vous ? Oui …
Je suis coincé depuis, comme un con (même si ça va mieux depuis quelques jours). Bref : 1 semaine de pêche foutue en l’air qui s’est transformée en semaine de télé … sans Seasons ! Lunbago sûr, hernie discale … peut-être pas.
Les quelques lignes qui suivent tenteront de donner un éclairage … pédagogique à  ma mésaventure … A la frontière de l’ancre et de la pieuvre, ça coince …

Bureau la journée, wading le soir …

abdo-remy-martin.jpgIl se  trouve que je ne suis pas troisième ligne à  l’Aviron Bayonnais et que ça se voit au niveau des abdominaux. Recto, c’est pareil, les dorsaux se sont accordés. En bref, je n’ai pas une ceinture abdominale de compétition.
Pourtant, mes activités halieutiques (pêche à  la mouche à  90% et lancer de leurres de surface pour le reste) auraient bien besoin des abdos de Remy MARTIN et des dorsaux de HAARE. Ces activités halieutiques paraissent bucoliques, calmes, sans risques  aux yeux des mécréants. Pratiquées très fréquemment (et même avec boulimie certaines fois), elles sont en fait extrêmement traumatisantes. Je suis en effet abonné depuis le début des 90’s à  un fishing elbow aux deux coudes. Comme je ne fais rien d’autre que travailler et pêcher … Je souffre naturellement du mal du siècle : le mal de dos !

Nouveauté pour 2010 : après le fishing elbow : le fishing lumbago ! 

lumbago-pecheur-a-la-mouche.jpgPeut-être même une hernie discale, une  latente, pleine de vice, de celles qui vous foudroie sur une pointe du golfe Morbihan, en pleine partie de pêche au Sammy, façon sournoise. Aucun respect pour l’artiste ! Ya plus de valeurs, tout se perd ma petite Dame !
Plus sérieusement, je serai surement de plus en plus souvent confronté à  cette faiblesse lombaire. Il faut agir
Ces quelques jours d’abstinence halieutique doivent être les derniers. Je ne dois plus dans l’avenir me pourrir ainsi des séjours de pêche. Il me faut une ceinture lombaire à  demeure ! Il est 21 h, un jeudi soir. Le temps est lourd … je devrai être le cul dans la Nive à  cette heure si ! Merde !

C’est décidé : direction le kiné !

Je vais en effet ces prochaines semaines essayer de prendre de nouvelles habitudes posturales (ça peut le faire, postural, non ?). Aidé par un kiné, il faut que cette interface entre la pieuvre et l’ancre soit plus stable, plus maitrisée, encaisse mieux les chocs et tensions à  répétition. Il me faut muscler mes abdos et mes dorsaux. C’est ma femme qui va être contente ! :-)))))
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

3 réponses

  1. Carlos dit :

    Arrete l’apero et l’andouille de Bordenave !!

    Un ami qui vous veut du bien

  2. Bob dit :

    Avec une petite dose de pêche et cinq de rosé de Provence, tu devrais poursuivre ta carrière.
    Je viens de communiquer ton adresse de site au père d’une collègue qui aime beaucoup les mouches. Tu vas devenir un référant dans le domaine.
    Bises à  toi et à  la famille
    Bob

  3. TitAnnick dit :

    A HURLER de rire ce billet, merci pour Remy Martin en prime bien qu’il joue à  l’AB 😉
    Quelle analyse!
    J’espère que tu vas mieux!

    La bretonne de Biarritz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...

En continuant sur la-peche-a-la-mouche.com, vous acceptez l’utilisation des mouches-cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OK" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer