Echange de mail avec un expert de la dynamique des populations de truites !

Echange de mail avec un expert de la dynamique des populations de truites !

Mail reçu d’un correspondant qui s’annonce de l’Union Départementale des Ecoles de Musique du Loir et Cher ! j’ai du mal à  le croire !

Lisez, c’est du lourd. … J’ai mis en gras les perles …

“Messieurs,

Petite question: que mangez vous à  la place d’une bonne truite sauvage  que l’on peut labelliser Bio?
 Un steack version Mac Do?
Un sandwich au cochon de batterie?

Et oui les donneurs de leçons, vous êtes des écolos à  la mord moi le
noeud…

 Manger une vrai truite sauvage, c’est bon pour la santé et puis il faut
arrêter vos délires, ça ne fait pas de mal à  la rivière, car savez vous
petits pêcheurs, qu’une truite prise est aussitôt remplacée par une consoeur
de taille semblable…
ça je le savais déjà  à  6 ans quand mon père m’emmenait à  la pêche…. Vous ressemblez à  cette société sans me qui a perdu la valeur et le goût
des bonnes choses.
Que votre vie doit être triste….

Do de Saint-Marc”
 udem41@orange.fr

ma réponse

“conseil de Fred : Mon cher do ouvre ton bec quand tu as des choses à  dire qui tiennent la route et des arguments, tu pars à  la guerre en slip, c’est pitoyable pour toi, tu vaux certainement mieux. Je ne connais pas ton age, j’espère que tu n’es encore qu’un gamin avec un pois chiche en tête.  Les années, l’expérience, les voyages, l’ouverture à  plus loin que le bout de son nez te formeront et renforceront ta capacité de jugement et d’appréciation des problématiques de dynamique des populations de poisson face à  la pression de pêche. A ton age -présumé-,  je tuais mon poisson, comme tout le monde. Je ne le fais plus en rivière depuis longtemps. Tu vois, tu as une marge de progression.

sérieusement : ton mail m’a bcp fait rire, merci, continue, ça va booster l’audience de mon blog !
ma vie est si triste, tu le sais si bien !!

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

7 réponses

  1. Do de Saint Marc dit :

    Désolé de te décevoir mon cher Fred, hélas je ne suis plus un gamin (physiquement j’entends) depuis pas mal de temps, bien que c’est vrai je suis parfois content de raisonner encore comme tel, en ces temps si durs ça permet de rester cool…
    Bon, pour te répondre puisque pour une fois on me l’accorde, sache que je ne porte pas de slip (je suis un adepte des caleçons….), tout doux Bijou, j’ai horreur de la guerre, je ne vais donc pas me battre avec vous.
    Mais il se trouve que de temps en temps, je pète un cable quand je vois circuler des énormités qui ne tiennent pas la route scientifiquement. Pour faire simple et pas passer 3 plombes la dessus: le sujet du no kill a tellement été traité dans la presse halieutique de tout bord et par des spécialistes bien plus informés et compétents que moi que je ne vais pas en rajouter. Pour aller sur votre terrain, je reprendrai simplement l’édito de Monsieur Monnel (Pêche Mouche), dont on ne peut pas dire qu’il appartienne à  la catégorie des viandards, disant définitivement que ce n’était pas un mode de gestion idéal.
    Enfin (je suis têtu) d’un point de vue alimentaire, manger une vrai truite sauvage est bon pour la santé, comme d’ailleurs pas mal de poissons d’eau douce car riche en acides gras anticancérigeaines. Je fais pas mal de sport et je tiens ça de médecins et diététiciens (qui eux non plus ne font pas la guerre en slip).
    Il se trouve que j’ai la chance d’être en bonne santé, mes enfants aussi et vous ne pourrez pas m’empêcher de penser que ces bonnes truites y sont un peu pour quelque chose… Donc j’encourage vivement à  essayer, les petites de montagne entre 20 et 22 cm étant les meilleures (il faut bien sûr respecter la taille légale autrement c’est du braconnage, le règlement c’est le règlement!!)
    Ben oui mon vieux, tu as l’air étonné, je sais pas où et comment tu pêches mais c’est quand même bizarre quand on tient un site internet spécialisé dans l’halieutisme, que l’on ne sache pas qu’une truite prise est remplacée… Là  encore c’est du bon sens, sinon comment expliquer les résultas de pêches électriques de la plupart des stations RHP, montrant que d’une année sur l’autre les densités de populations (sur de cours d’eau où il y a prélèvements et qui n’ont pas subi de problème particulier) ne varient sensiblement pas… Qu’elles ne dépendent en tout cas pas directement de la pression de pêche!!
    Comment expliquer alors, qu’il arrive fréquemment de reprendre une truite de taille semblable quelque temps après sur le même poste alors que l’on a déjà  prélevé ?
    Comment expliquer que sur la Bourne au niveau de Choranche en Isère alors que la maille a été abaissée il y a 3 ans à  18 cm, on prenne toujours autant de poissons et que la taille de ceux ci n’a pas diminué (résultat de pêches électriques à  l’appui).
    Comment enfin expliquer que ce sont sur le cours d’eau les plus pêchés et où les prélèvements sont importants (les Pyrénées en première ligne), qu’il y a encore le plus de truites en fin de saison (au début aussi d’ailleurs logiquement)???
    J’ai peut-être un petit pois dans la tête et je ne demande qu’à  le faire grossir, mais il va falloir que tu me donnes les bonnes explications claire et précises, et là  on va voir si tu tiens la route.
    Enfin (je suis toujours aussi têtu) et j’aimerais que tu me réponde aussi clairement et honnêtement : “Que manges tu le soir après être rentré d’une sortie de pêche?”
    J’espère au moins que le contenu de ton assiette rime bien avec tes convictions de protecteur de la nature, sinon j’ai bien peur que tu ne sois à  jamais discrédité auprès de ton public!

    Halieutiquement,

    Do de Saint-Marc

    PS: Il se pourrait bien vu la conjoncture actuelle et ce qui semble malheureusement se préparer, que certains d’entre vous se remettent à  manger de la truite dans un avenir proche, que beaucoup n’aient pas d’autres choix que de revenir aux vrais produits de la nature… Personnellement je fais déjà  un jardin (bio évidemment), je ramasse les champignons, les escargots et mange le poisson que je pêche… Si si ça va redevenir tendance, j’en suis certain!

  2. Do de Saint Marc dit :

    J’ai oublié Fred,

    Si mes propos peuvent booster ton blog, ne te gêne surtout pas (pas de chichi entre nous), je serai ravi si le temps me le permet de mettre à  disposition quelques textes, ça me fais penser car j’ai vu que tu en connaissais un rayon sur les PA, et en échange de ma collaboration, une revue spécialisée m’a commandé un article sur les Gaves Pyrénéens, car apparemment elle avait apprécié celui que j’avais fait sur les Nives… J’ai fait un petit séjour en avril dernier sur l’Aspe, le Lourdios, Vert et affluents, conditions difficiles, mais néanmoins quelques truites y compris à  la mouche. J’ai terminé mon article, mais si tu acceptais de le relire, je n’en serais que trop honoré et promis je ferai de mon mieux pour t’aider à  faire remonter l’audimat…

    Bien à  toi car je me réjouis d’avance de notre future collaboration

    Do

    ps: tu as mon mail

  3. ARIAS dit :

    je n’ai jamais rencontré de fanas du no kill dont les arguments s’appuient sur des preuves scientifiques.
    Au contraire, les gesticulations s’avèrent être du n’importe quoi…
    ça fait “bien” paraît-il de dire que l’on ne garde pas les poissons…
    mais ça fait mal à  la planète de manger de la bouffe qui fait les beaux jours des usines chimiques qui fabriquent des engrais, des pesticides, etc…
    ces derniers, Messieurs les fans du no kill, ils terminent ds les eaux que vs pêchez, stérilisant les poissons… (études scientifiques à  l’appui)
    alors Messieurs les gracieurs de truites partez au vrai combat, celui qui pourrait permettre aux truites de perpétuer l’espèce…
    “vs voyez la paille et ignorez la poutre qui aveugle”
    elle est lourde la poutre
    ainsi préférez-vs la paille?
    bien à  vs
    Alphonse ARIAS

  4. Do de Saint Marc dit :

    Fred,

    En te relisant tu dis que tu ne manges plus de truite de rivière depuis bien longtemps. Appartiens tu à  cette catégorie de pêcheurs qui ne répugnent pas à  conserver des truites de réservoir par exemple sans complexe puisque ce sont des poissons d’élevage?
    Si oui, alors effectivement tu es de ceux préférant bouffer des produits artificiels car un e truite de pisciculture, c’est pas terrible au niveau culinaire… Sans compter les dégâts provoqués par certaines piscicultures sur les milieux naturels…Sinon encore une fois qu’elle est la composition de ton assiette?

    Do

  5. Do de Saint Marc dit :

    Fred,

    Les réponses que tu apportes à  Alphonse Arias ne tiennent pas la route scientifiquement. Pour quelqu’un qui se dit expert de la dynamique des populations de truites, c’est très léger et il y a plein d’incohérences.
    Le coup de la tuite de 42, c’est bidon… Qu’est ce qui te dit qu’elle va bien se reproduire à  l’automne prochain? Cela dépend tellement de paramètres divers, qu’on ne peut rien affirmer à  ce niveau! En plus si la Nive est aussi dégradée que tu le dis, elle a effectivement peu de chances de trouver une frayère correcte, alors que tu la gardes ou pas, ça va pas changer grand chose au problème. Une rivière morte est morte et ce n’est pas une ou 2 truites de plus qui la feront revivre, malheureusement sinon on seraient tous des adeptes du no kill…
    Heureusement il y a encore des cours d’eau en bon état, avec des populations de truites qui ne sont peut-être plus aussi abondantes qu’il y a 50 ans, mais encore suffisantes pour y réaliser de belles pêches à  condition d’accepter de na pas y pêcher uniquement qu’à  la mouche. Et bien quand on se promène en novembre ou décembre le long de ces cours d’eau et que l’on voit le nombre de géniteurs qui sont en train de gratter les cailloux pour frayer, on est obigés de constater qu’ils e reste suffisamment pour assurer la pérénioté de la race et puis dis toi bien que ce n’est pas forcément le nombre de géniteur qui compte mais bien la qualité du substrat, car alors comment expliquer après la sécheresse de 2003, où certains ruisseaux avaient subi des assecs preque en totalité que 2 ou 3 ans plus tard, les truites avaient recolonisés largement ces linéaires et que la biomasse (pêches électriques à  l’appui) était redevenue la même que 10 ans auparavant. La progéniture de 2 ou 3 couples de truites et pas spécialement les plus grosses arrive à  recoloniser un ruisseau.
    Après chacun est libre de pratiquer comme il veut, à  la mouche exclusivement, en no kill ou pas, mais il faut savoir assumer ses choix et pas tout le temps accuser les autres et le système gestionnaire de ses échecs et frustration, car le problème pour beaucoup de moucheurs est bien là , on prend pas grand chose, parce que oui les conditions de pêche à  la mouche sont de plus en plus difficiles (mais c’est pas forcément parce qu’il y a moins de poisson), alors on accuse les autres pêcheurs et la gestion d’être à  l’origine de ses déboires, et puis on se réfugie vers le no kill, parce que comme ça aussi c’est facile de dire que l’on a pris des poissons, personne ne contrôlant le panier à  la fin de la journée…

    Do

  6. mathieu64 dit :

    Salut Fred!!!!j’adore ton blog et ton état d’esprit contrairement à  ce viandart borné et stupide qui bouffe des truitelles pour sa santé…Mais pourquoi parles-tu avec cette inculte qui comprend rien aux problèmes des nos rivières!!Quel abruti peut penser qu’une truite est immédiatement remplacé lorsqu’elle est prise….c’est une cigogne qui la parachute??De plus c’est parce qu’on relache nos truites qu’on est fan de macdo….mais ta raison il est vraiment jeune ce gas!!!en parlant de slip c’est normal qu’il en porte pas c’est sa femme qui porte le slip dans le ménage…
    relacher vos rêves .tchao fred a+

  7. nymphoman dit :

    Je ne peux que constater que dans ton discours Do tu commences par les fans du nokill puis finis par pecheurs a la mouche…Une vendetta personnel???
    Ta remarque concernant le panier a la fin de la journée en dit long sur ta maturité et mentalité…Nous n’allons pas a la peche pour les meme raisons, je peche pour le plaisir de me retrouver loin du stress de la ville et de la vie…
    Tu parles de population des Nives en te referant uniquement a celle ci hors il me semble que les rivieres comme celles ci sont minoritaires en France…Les rivieres en France sont loin d’avoir la capacité de vos belles rivieres pyrénéennes…
    Pourquoi tant de pays etranger ont ils une reglementation beaucoup plus stricte que nous et se retrouve avec des populations de truites simplement incroyable???

    Je pratique le no kill bien sûr tout simplement par plaisir personnel et une chose est sur c'est que ce n'est pas un mode de gestion et qu'il faut en priorité privilégier la qualité du milieu, la lutte contre les pollueurs.

    Quant au fait de dire moi je fais ceci ou cela du style mon jardin bio je vous repondrais c’est tout ce que vous faites???moi j’ai des WC sec, Je ne consomme pas d’eau de ville (collecteurs d’eau de pluie) etc…Vous trouverez toujours quelqu’un de plus ecolo que vous alors abstenez vous de vos remarques déplacé sur Mc do et autres.
    Mr Do laisser les gens libre de pratiquer leur passion comme ils l’entendent…
    Pierjan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...

En continuant sur la-peche-a-la-mouche.com, vous acceptez l’utilisation des mouches-cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OK" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer