Bilan 2 semaines de pêche au bar dans le Morbilhan, quartier de la Trinité

Un bilan catastrophique

Sur un séjour de 12 jours, c’est normalement 40 louvines (bar en Bretagne) que je mets au sec. Je pêche essentiellement au leurres de surface, mais de plus en plus à  la mouche (cf billet à  venir sur mes conclusions et perspectives sur la pêche à  la mouche du bar dans les parcs à  huitres, ou dans les champs d’algues). Ce séjour 2008 ne m’offrira que 5 captures, dont  2 maillées (plus gros 45 cm ce qui est limite acceptable -je mets ma maille à  42). Les raisons de cet échec ?

Un bilan catastrophique … mais envisagé !

En effet, cette deuxième quinzaine de juillet est souvent présentée comme une mauvaise période pour le bar. Je l’ai souvent constaté. Mais cette fis-ci, ce fut le top ! 12 jours de pêche, 6 à  8 heures par jour : 2 bars maillés. 8 premiers jours sans une attaque : oui, sans une manifestation du beau bar. Normalement, le premier 1/4 d’heure de la première partie m’offre au moins une attaque avec au moins une dizaine par partie !


Une cata donc. Des raisons ? Je ne sais pas, mais quelques éléments de réflexion :

  • coef descendant la semaine 1
  • dépression le jour des premières touches, avec 6 attaques en 1/2 heure, puis plus rien sur 2 jours.
  • pas d’orphies non plus
  • peu d’éperlans


Mon secteur de pêche

[Total : 5    Moyenne : 2/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...

En continuant sur la-peche-a-la-mouche.com, vous acceptez l’utilisation des mouches-cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OK" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer