Deuxième session de la saison 2013 : eau de neige dans la Nive

Le temps cette semaine a été assez particulier, avec des averses de neige très marquées sur le Pays Basque. La neige a tenu dans l’intérieur, et les sommets sont enneigés. L’Artzamendi et la Rhune que je peux contempler depuis Bayonne à  la fenêtre de mon atelier mouche, ne me disent rien qui vaille. Tout blancs ces trois derniers jours, la neige disparaît “à  vue d’oeil”.  Témoin la courbe du niveau de la Nive qui augmente nettement l’après-midi depuis 2 jours … Des montées d’eau évidement imputables à  la fonte des neiges. Déjà  que la Nive est délicate en temps normal, …, pleine d’eau de neige, ça risque de ne pas être fameux …

Nous arrivons  Guillaume et moi vers 12h sur Louhossoa. Du vent de sud assez fort sans être tempétueux, rafraîchi par son passage sur les sommets encore enneigés. La Nive est grise, charriant des eaux de neige peu propices aux grandes parties de pêche.  Seul point un peu positif : un temps couvert, avec quelques gouttelettes de temps en temps. Nico m’a confirmé que sur son gave de Pau, il a pêché cette semaine un gave plein d’eau de neige, mais avec une émergence d’olives qui aura mis quelques truites en activité. Son petit Louis aura pu ainsi prendre son premier poisson à  la mouche, en presque autonomie. Bienvenue au club Louis !!

louis-pecheur-a-la-mouche-debutant-gave-pau-16mars2013.jpg

Bref, chargés d’un pique-nique copieux, nous descendons sur la Nive … et attaquons directement pté et autres victuailles. Il est encore trop tôt.

13h, nous sommes sur l’aval d’un plat moins profond, plus propice aux émergences et à  l’activité des truites, même en ces conditions défavorables.

grande-nive-pays-basque-16mars2013-1.jpg

13h30 … rien 

14h … toujours rien …

Ah si ! du vent ! un vent suffisamment fort pour voler son béret à  Guillaume. Le béret prenant la direction de Bayonne porté par les courants. Si quelqu’un le retrouve ! Dommage, il lui allait bien … 🙂

guillaume-pecheur-a-la-mouche-pays-basque-16mars2013-2.jpg

14h30, nous remontons la berge … de ci delà , quelques olives apparaissent … sans excès …

à  mi parcours, nous tomberons sur une  émergence d’olives un peu plus sérieuse, mais pas suffisante pour mettre les truites en activité, car contrariée  par un vent froid et assez fort remontant le courant.

vers 16h, nous décidons de rentrer, la mort dans l’me. Plus d’olives, ça ne sert à  rien de batailler plus longtemps. Un dernier coup d’oeil sur le dernier spot du parcours … bingo ! une magnifique truite s’y active. La configuration _une retourne- est assez délicate. Nous arrivons à  nous positionner dans l’aval de la retourne, c’est à  dire à  son amont (Guillaume, tu suis ?). …

plus rien, j’ai du effrayer un autre poisson qui a semé la panique dans le secteur, car cette belle promesse de plus de 45 cm ne se montre plus. Elle gobait régulièrement il y a 5 minutes, et maintenant plus rien. 1/4 heure à  attendre son retour … elle ne reviendra pas. Guillaume étant un peu pressé, nous rentrons, sans avoir réellement attaqué un poisson, … et sans son béret …

Je rédige ces quelques lignes le lendemain midi, dimanche. La Nive a pris presque 30 cm par rapport à  hier, 30 cm d’eau de neige … 

crue-grande-nive-pays-basque-16mars2013.jpg

le temps est couvert et bruineux, le vent plus calme qu’hier … mais je suis un peu grippé. Je tranche facilement : pas de pêche cet après-midi …

vivement des jours meilleurs ….

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres contenus interessants...

En continuant sur la-peche-a-la-mouche.com, vous acceptez l’utilisation des mouches-cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "OK" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer